America! les traces françaises en Amérique #4 Saint Louis

America! les traces françaises en Amérique #4 Saint Louis

octobre 6, 2019 0 Par Francois Lestanguet

Deuxième plus grande ville du Midwest américain, l’un des principaux ports sur le mythique Mississipi, Saint-Louis, comme son nom l’indique, a une histoire et surtout une origine française. Fondé par le Béarnais Pierre Laclède et le colon du nouveau monde René-Auguste Chouteau, la ville, «porte vers l’ouest» et doit à cette position stratégique sa monumentale arche. Elle est, depuis ses origines, un relai entre la côte atlantique, le far-west et au-delà la côte pacifique qui pendant si longtemps fascina les aventuriers. Point de départ de la première expédition expédition trans-amérique, elle est le berceau des aventures des célèbres explorateurs Lewis et Clark.

Une des principales métropoles américaines en 1900

L’une des plus grandes villes américaines au début du XXème siècle, Saint-Louis accueillit l’exposition universelle de 1904 et les jeux olympiques de la même année.

Située à proximité de la conjonction stratégique des fleuves Missouri et  Mississipi, Saint-Louis, nommée ainsi en hommage à la dynastie des Bourbon, devint un établissement français en 1699. C’était alors un modeste fort et ne devint officiellement une ville qu’en 1764.

Devenue espagnole en 1768 après la guerre de sept ans, la ville devint un centre majeur du commerce de la fourrure et ce alors que les territoires encore tenus par les Amérindiens, plus à l’ouest, étaient encore largement méconnus.

Redevenu française en 1800, Saint-Louis passa rapidement sous pavillon américain (1803) quand Bonaparte décida la vente de la Louisiane, bien plus grande que la Louisiane actuelle et qui incluait ce territoire.

La porte de l’ouest

les explorateurs Lewis et Clark

C’est à partir de cette période que commença la légende. L’expédition de Lewis et Clark partit en effet de Saint-Louis pour explorer l’ouest encore sauvage. La ville devint un lieu associé aux bateaux à vapeur, à la conquête de l’ouest, à la naissance d’une nation.

La guerre de sécession frappa cette ville s’empêcher sa croissance. Dynamique et riche, elle fut la ville de naissance, en 1911, de l’auteur Tennessee Williams.

 

Un lent déclin

Devenue une métropole, accueillant des évènements importants, Saint-Louis déclina lentement après le krach de 1929. Aujourd’hui reléguée à la 50ème place des principales villes américaines, elle fut classée en 2010 ville la plus dangereuse d’Amérique.

Tentant de renouer avec son dynamisme passé, Saint-Louis cherche aujourd’hui à renaitre via notamment l’implantation de l’industrie aéronautique.

Parmi ses quartiers emblématiques, citons Lafayette Square, nommé ainsi en honneur du célèbre général français et dont l’agréable parc est un des lieux favoris des habitants et des visiteurs.

Publicités