Afghanistan : il y a un an, Kaboul chutait

Afghanistan : il y a un an, Kaboul chutait

Le 15 août 2021, la capitale afghane Kaboul chutait entre les mains des talibans. Retour sur la prise de pouvoir des talibans dans le pays.

Ce lundi 15 août était également un jour férié en Afghanistan, mais la célébration de l’Assomption n’y est pour rien. Les talibans, aujourd’hui au pouvoir, ont fêté les un an de la chute de Kaboul. L’an dernier, les images des Afghans tentant de fuir le pays en se ruant sur les avions américains qui démarrent sur le tarmac ont fait le tour du monde, et montraient la détresse des habitants. Pour cause, leur capitale était tombé sans combat aux mains des fondamentalistes.

Le retrait de l’armée américaine

Après deux décennies de présence dans le pays, l’armée américaine commence à se retirer en mai 2021, sur les ordres du président Joe Biden. Aux yeux des talibans, une fenêtre pour reconquérir le pays, s’ouvre. A l’été suivant, ils accélèrent le mouvement. Entre les 6 et 12 août, ils ont mis la main sur les plus grandes villes du pays derrière Kaboul, souvent sans même avoir à combattre.

Aux yeux de la communauté internationale, toutes les conditions sont réunies pour assister à « une catastrophe humanitaire ». Les Etats-Unis envoient quelques milliers d’hommes à Kaboul afin de superviser les opérations, mais en vain. Le 13 août les talibans sont aux portes de la ville, le 15 août ils l’ont ravie.

Taliban
Depuis le retour des Talibans à la tête du pouvoir, les femmes sont obligées de porter la burka – © USAID

Le mirage d’un gouvernement de transition

« Il y aura un transfère pacifique du pouvoir vers un gouvernement de transition » estimait Abdul Satter Mirzakwal, le ministre afghan de l’Intérieur, le jour de la chute de Kaboul. Mais les talibans en ont décidé autrement et investissent le Palais présidentiel. Dans la rue, le chaos. Des milliers de citoyens tentent par tout les moyens de faire comme leur président : fuir le pays. Du côté des ressortissants étrangers, chacun s’organisent comme il le peut. Alors que les membres du G7 demandent aux Américains de rester plus longtemps sur place afin d’organiser les départs, ils se retirent un jour plus tôt que prévu et laissent leurs alliés se débrouiller.

Le 19 août, les fondamentalistes annoncent le retour de l’Émirat islamique d’Afghanistan fondé sur la Charia. Alors qu’ils tentent de montrer à la communauté occidentale que la vie continue son cours et que les libertés humaines sont respectées, le peuple est violemment réprimé. Surtout les femmes. Depuis un an, celles-ci ont vu leurs droits se réduire comme peau de chagrin.

Un reportage de TV5 MONDE

Auteur

  • TV5 Monde est l'un des trois plus grands réseaux mondiaux de télévision. Elle diffuse huit signaux régionalisés distincts, ainsi que deux chaînes thématiques dédiées à l'Art de vivre (Style HD) et à la Jeunesse (Tivi5monde). TV5 Québec Canada fait également partie du réseau, mais est la propriété du Consortium de télévision Québec-Canada. En tant qu'opérateur de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), TV5 Monde met à disposition un portail multimédia gratuit et interactif pour apprendre et enseigner le français.

Laisser un commentaire