Acte 16 : Mobilisation en chute

Acte 16 : Mobilisation en chute

Après un regain de fréquentation constaté lors de l'acte 15, le seizième épisode de la mobilisation des gilets jaunes enregistre une nouvelle baisse de participation. Ce samedi 2 mars, des mobilisations ont eu lieu à Paris, comme à l'accoutumée, ainsi qu'à Lille, Lyon, Nantes, Toulouse, Bordeaux, Montpellier ou encore Marseille. Au total, les autorités ont enregistré 5 600 manifestants à 14 heures.

Concernant Paris, plusieurs appels à manifester avaient été lancés sur Facebook, invitant à se rassembler sur les Champs-Elysées et sur la place de l'Etoile. Les trois principales pages Facebook réunissaient près de 10 000 personnes se disant intéressées. L'une des pages appelait à "bloquer la place de l'Etoile le plus longtemps possible", une autre à ne "pas déclarer les manifs", afin de "faire peur au gouvernement".

En région, c'est Lille qui a enregistré la manifestation la plus importante, avec 1 300 personnes. Les organisateurs de l'événement "Acte 16: L'Europe à Lille", sur Facebook, avaient invité "les gilets jaunes des pays voisins: Belgique (de Flandre et de Wallonie), Angleterre, Luxembourg, Pays-Bas et Nord de l'Allemagne, à converger sur Lille pour une grande manifestation internationale". Une manifestation d'ampleur a également eu lieu à Lyon, avec 1 000 participants. Les gilets jaunes avaient prévu de rassembler tous les membres du mouvement de la région devant le palais de justice de la ville.

La rédaction avec l'AFP

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire