3,2 milliards de nuitées touristiques en Europe!

3,2 milliards de nuitées touristiques en Europe!

Le nombre de nuitées passées dans des hébergements touristiques dans l’Union européenne a dépassé, en 2019, 3,2 milliards, ce qui représente une progression de 2,4% par rapport à 2018.

Depuis le début du siècle, le nombre de nuitées est en forte progression. La hausse est de 50 %. Elle est plus forte pour les nuitées réalisées par des non-résidents de l’Union (+60%) que celles réalisées par les résidents (+40%).
L’Espagne occupe la première place avec 469 millions de nuitées. Elle devance la France (446 millions), l’Allemagne (436 millions) et l’Italie (433 millions). En 2019, le nombre de nuitées passées dans des hébergements touristiques a augmenté dans la quasi-totalité des États-membres, les plus fortes hausses ayant été enregistrées en Slovaquie (+12%) et en Lituanie (+10%), suivies par les Pays-Bas (+6%) et le Royaume-Uni (+5%).

En revanche, des baisses ont été observées en Grèce (-3%) et à Malte (-2%). Ces deux pays avaient enregistré de fortes progressions les années précédentes. Ils ont été également victimes des fortes canicules que l’Europe a connues durant les périodes estivales.

Le nombre de nuitées touristiques passées par des non-résidents a augmenté dans la majeure partie des États-membres, dont les augmentations les plus fortes ont été observées au Royaume-Uni (+19%), aux Pays-Bas (+10%) et en Lituanie (+10%).

Dans les États-membres de l’Union, la plus grande part des nuitées passées par les résidents a été enregistrée en Roumanie (83% du nombre total de nuitées), en Allemagne et en Pologne (80% chacun) ainsi qu’en Suède (75%). En revanche, le pourcentage le plus élevé des nuitées passées par les non-résidents a été observé à Malte (95% du nombre total de nuitées), à Chypre (94%), en Croatie (92%) et au Luxembourg (88%). La faible taille des États concernés explique évidemment ce classement.

En France, les non-résidents représentent 30% des nuitées pour une moyenne européenne de 47%. En Espagne, ce taux est de 64% et en Italie de 50%.

Résultat de recherche d'images pour "3,2 milliards de nuitées touristiques en Europe !"

L’activité touristique continue à fortement progresser au sein de l’Union européenne. Elle remodèle les cités historiques avec le développement des logements mis en location saisonnière et l’essor de l’hôtellerie. Cette évolution entraîne le départ de services domestiques et de magasins de proximité (alimentation) au profit de boutiques dédiées aux touristes (restauration, hôtellerie, boutiques de luxe, etc.).

Au cœur des cités touristiques, un effet d’éviction est constaté au détriment de la population locale. Les habitants de plusieurs villes touristiques comme à Barcelone ou à Venise demandent une limitation des flux touristiques.
Des réflexions sont également engagées pour réguler l’accès à des sites naturels menacés par la sur-fréquentation. L’instauration de péages ou de quotas de touristes est avancée mais ce type de solution s’oppose au principe de libre accès aux territoires publics.

Laisser un commentaire