13 au 21 mars 2021 : la semaine de la Francophonie

13 au 21 mars 2021 : la semaine de la Francophonie

En mars, la Semaine de la Francophonie est chaque année le rendez-vous des amoureux des mots en France comme à l’étranger. Les expatriés sont naturellement les premiers ambassadeurs de la langue française mais ils ne sont pas les seuls. Le Français est aujourd’hui la langue maternelle de près de 500 millions de personne, la langue se vit et se réinvente aux quatre coins de la planète.

À l’aide de différents ateliers présentés pendant la semaine du 13 au 21 mars 2021, l’enjeu est d’offrir au grand public «l’occasion de fêter la langue française en lui manifestant son attachement et en célébrant sa richesse et sa modernité».

L’air, ce bien commun à préserver

Cette année, la thématique est l’air, et sera mise en valeur à travers le choix de dix termes emblématiques: «aile, allure, buller, chambre à air, décoller, éolien, foehn, fragrance, insuffler, vaporeux.»

 La Délégation générale de la langue française et des langues de France (DGLFLF), l’un des acteurs de cette Semaine, justifie ainsi le choix de ce thème: «L’air est une ressource naturelle, un bien commun à préserver pour l’avenir de l’humanité (…)»

Un mot et une planche de bande dessinée

Les mots retenus sont une «invitation au voyage, à la réflexion, au plaisir, à la poésie», lit-on sur la présentation de l’événement par la DGLFLF. Ils sont regroupés dans un livret de soixante pages, baptisé cette année «Dis-moi dix mots qui (ne) manquent pas d’air», et réalisé par le réseau OPALE (Organismes francophones de politique et d’aménagement linguistiques). Chaque mot est accompagné d’une définition, «extraite du Petit Robert de la langue française (2019)», et d’une planche de bande dessinée. C’est une manière de valoriser les bédéistes francophones, également au cœur du dispositif cette année.

Sensibiliser à la francophonie

Présentée comme une «opération de sensibilisation francophone», la Semaine de la langue française et de la francophonie est constituée de cinq partenaires francophones: la Fédération Wallonie-Bruxelles, la France, le Québec et la Suisse romande, ainsi que l’Organisation internationale de la Francophonie.

Fait inédit cette année: le livret «Dis-moi dix mots» comporte un carnet de jeux pédagogiques à la fin, réalisé par le Réseau Canopé. Les jeux s’inscrivent dans les Niveaux du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

Quel programme pour les expatriés ?

Chaque année en Serbie, des centaines de chanteurs amateurs de 13 à 28 ans tentent leur chance au Concours de la Chanson francophone organisé par l’Institut français, avec l’appui du Centre Culturel étudiant de Niš. Depuis sa création en 2004, plus de 1.000 jeunes apprenant le français ont déjà participé. En 2021, le concours se fera sur Instagram.

Mises en oeuvre par les ambassades, les consulats, l’Institut français de Russie à Moscou et Saint-Pétersbourg et la Francothèque (BLE), des journées se déploieront tout au long du mois à travers tout le pays en partenariat avec les 13 Alliances françaises, les centres de ressources francophones au sein des universités et les établissements scolaires et universitaires où le français est enseigné.

A Glascow comme à Londres, les Instituts Français organisent le « IFCinéma à la carte » . Accessible du monde entier par internet, vous aurez l’occasion unique de regarder depuis votre salon des films français en tout genre !

A Manille, comme à Riga, c’est un concours de récitation de poésie francophone qui vous est proposé.

Sur toute la planète, les établissements de la « diplomatie culturelle » française (Alliances françaises, établissements scolaires, Instituts Français et parfois Consulats et Ambassades) vous proposent de nombreux évènements en présentiel, quand cela est possible, sinon en ligne, pour le plus grand bonheur des francophones. Retrouvez le programme en cliquant ICI.

Laisser un commentaire