Une entreprise chinoise au chevet de l'Italie !

Une entreprise chinoise au chevet de l'Italie !

Au vu de la situation difficile dans laquelle se retrouve la péninsule, une entreprise a décidé de venir à son secours. La société chinoise d'électronique Xiaomi a annoncé faire don de dizaines de milliers de masques FFP3 au gouvernement italien, afin de l'aider à enrayer la propagation du coronavirus, rapporte le média Newsweek.

Le 8 mars, sur la page Facebook officielle de Xiaomi Italia, l'entreprise a posté une photo des premières caisses remplies de masques de protection envoyées au département de la protection civile d'Italie. La publication était accompagné d'une citation de Sénèque:

«Nous sommes des vagues de la même mer, des feuilles du même arbre, des fleurs du même jardin.»

Xiaomi explique ce geste de soutien en évoquant l'accueil chaleureux qu'aurait reçu la société au moment de son implantation sur le sol italien, deux ans auparavant. L'envoi de masques est un moyen pour l'entreprise chinoise de montrer sa gratitude envers ce peuple qui l'a «profondément intégrée».

Selon Ouest-France, l'Italie a commandé près de 800.000 masques à l'Afrique du Sud, mais le pays aurait encore besoin d'une dizaine de millions d'autres pour faire face à la situation.

En Europe, plusieurs responsables politiques ont pointé du doigt le manque de solidarité concernant le partage du matériel de protection entre les vingt-sept pays. L'Allemagne et la France sont notamment critiquées pour avoir interdit l'exportation de certains produits afin d'éviter l'épuisement trop rapide de leurs stocks.

La pénurie est telle que les masques se vendent désormais à prix d'or de l'autre côté des Alpes. En ligne, ils ont vu leur prix bondir de 1.700%, souligne la Codacons, une association de défense des consommateurs.

Outre des prix exorbitants, un trafic de faux masques se serait développé dans le pays. La police italienne aurait arrêté plusieurs personnes qui vendaient ces faux masques –jusqu'à 5.000 euros l'unité– qui ne protégaient même pas du virus.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire