Un été très chaud en France

Un été très chaud en France

Alors que l’été va commencer dans quelques jours et que les expatriés, profitant d’une ouverture (filtrée) des frontières vont rejoindre la France pour leurs vacances quelles tendances pour les trois prochains mois . MétéoFrance nous annonce une saison plus chaude et plus sèche que la normale.

L’été météorologique

Avec une température moyenne inférieure de 0,6°C à la normale, ce printemps météorologique (du 1er mars au 31 mai) a été plutôt frais avec des gelées tardives parfois sévères et de rares pics de douceur, le plus marqué s’étant produit du 29 mars au 1er avril avec à la clé d’ailleurs, de nombreux records. Place désormais à l’été météorologique (il commence lui dès le premier juin) qui débute avec un temps chaud et parfois orageux. Cette tendance pourrait d’ailleurs dominer durant tout le mois de juin avant une suite d’été sèche et surtout plus chaude que la normale…

Juin orageux

Les premiers jours de ce mois de juin ont bien donné le ton à ce premier mois de l’été… En effet, avec un anticyclone dominant et la circulation par moments de petites gouttes froides, ces dépressions d’altitude avec de l’air froid en altitude, les conditions météo alterneront tout le mois entre périodes ensoleillées assez chaudes et passages orageux faisant baisser légèrement les températures.

Sur sa globalité, ce mois de juin affichera une moyenne supérieure d’environ 1°C à la normale avec un ensoleillement excédentaire sur tout le pays et des précipitations plus hétérogènes. Elles seront proches des normales entre le sud-ouest et les régions de l’est, souvent sur la trajectoire des orages tandis qu’elles seront déficitaires dans le nord-ouest où l’instabilité sera plus discrète.

Juillet sous le signe de la canicule

Le mois de juillet, donnant le coup d’envoi aux congés d’été, devrait être à l’image des mois de juillet des années précédentes : chaud et ensoleillé ! Les hautes pressions s’annonce ultra-dominantes des régions méditerranées à l’Europe centrale, dirigeant alors un flux de sud à sud-ouest sur le pays. Dans ces conditions, les températures afficheront un niveau assez largement supérieur à la normale (proche de 2°C sur tout le mois) avec un risque d’épisode(s) de canicule non négligeable. Ainsi, les précipitations seront logiquement déficitaires, d’autant que les orages seront rares. Les étés se succèdent et se ressemblent..

Flushed man feeling hot in front of a fan

Août sec puis orageux

Peu d’évolution à attendre pour la suite de l’été selon les derniers scénarios avec un anticyclone qui devrait camper sur ses positions et donc sur l’Europe de l’ouest. Ainsi, le mois d’août s’annonce dans la continuité de juillet avec un temps généreusement ensoleillé et plus sec que la normaleNéanmoins, les orages pourront à nouveau se montrer plus présents que lors des semaines passées, assurant un arrosage mais de manière très hétérogène. À l’échelle nationale, les précipitations devraient rester déficitaires alors qu’elles pourraient être excédentaires là où les orages éclateront le plus. Côté températures, les valeurs devraient être situées environ 1°C au-dessus de la normale.

+1,5 degrés en moyenne sur l’été

Sur la totalité de l’été, l’excédent de température affichera en moyenne +1 à +1,5°C par rapport à la normale tandis que les précipitations seront déficitaires. On se dirige donc vers un nouvel été chaud et sec, dans la ligné des précédents. Pour rappel, la dernière saison estivale avec des températures fraîches et des précipitations fréquentes remonte à 2014. Depuis, les trimestres juin-juillet-août sont, en moyenne, plus chauds et plus ensoleillés que la normale. Certains comme 2019 se sont même illustrés par des périodes de canicules remarquables voire historiques…

Laisser un commentaire