Tunisie : hospitalisation inquiétante du Président dans un climat de chaos

Alors que Tunis est frappée par une attaque dont la piste dirige vers le terrorisme islamiste, le Président Béji Caïed Essebsi, BCE, a été victime d'un grave malaise et est actuellement hospitalisé.

La Présidence de la République tunisienne a confirmé son transfert dans un hôpital militaire suite à un malaise sérieux. Malgré ce qu'a annoncé la page LREM des Français de Tunisie, le Président ne serait pas décédé.

L’élection présidentielle de 2019 en sursis

Si les informations sur l’élection présidentielle de 2019 sont encore incertaines, le décès où l’incapacité de BCE pourrait changer beaucoup de choses. L’élection est prévue pour novembre 2019 et à quelques mois de ce scrutin majeur, le favori, le magnat des médias Nabil Karoui, et la mécène Olfa Terras-Rambourg risquent d’être écartés.

L’état de santé de BCE pourrait tout changer, des incertitudes demeurant en cas de vacance du pouvoir. Un scénario serait la réunion de la Cour Constitutionnelle constatant la vacance permanente du pouvoir et investissant le Président de l'Assemblée des fonctions de Président de la République par intérim, pour une période de quarante-cinq jours au moins et de quatre-vingt-dix jours au plus. Une autre possibilité, si il est estimé que le Président peut se remettre de son malaise, est que le pouvoir soit confié, pour une période de 30 jours renouvelable une fois, au chef du gouvernement.

Le tourisme et l’économie tunisienne mises à rude épreuve

Les récentes attaques à Tunis et les informations inquiétantes concernant le Président mettent en tout état de cause à mal une économie tunisienne déjà à rude épreuve, notamment en raison du climat sécuritaire et de la guerre civile toute proche.

La saison touristique qui s’ouvre ne risque pas de bénéficier de ces éléments. Les Français et franco—tunisiens, très présents dans le pays berceau du printemps arabe, pourraient eux aussi pâtir de cette situation, et ce alors que le pays est vu comme un phare de la démocratie au sein du monde arabe

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire