Témoignage de Belgin Ozdilmen, élue consulaire en Turquie

Témoignage de Belgin Ozdilmen, élue consulaire en Turquie

Alors que le nombre de morts ne fait qu’augmenter en Turquie comme en Syrie suite aux séismes du 6 février 2023, nous recevons Belgin Ozdilmen, élue consulaire (ASFE) en Turquie. Avec elle, on fait le point sur la situation sur place et ses conséquences.

Ecoutez le podcast avec Belgin Ozdilmen

Une zone sismique dangereuse

On commence ce podcast en revenant sur les séismes en eux-mêmes et la longue histoire de la région dite de l’Anatolie qui fut marquée par de nombreuses catastrophes similaires depuis des millénaires.

« Je tiens à présenter mes condoléances à la Turquie qui est mon pays d’origine et où je vis depuis 15 ans »

Belgin Ozdilmen – Elue consulaire en Turquie

En effet, au centre de trois plaques tectoniques, la Turquie se situe sur l’une des zones sismiques les plus actives au monde. Ces 120 dernières années, 18 séismes de magnitude supérieure à 7 sur l’échelle de Richter y ont été enregistrés. Mais de nombreux exemples depuis les Grecs ou les Perses ont traversé les siècles à travers récits, légendes et autres codex.

Belgin Ozdilmen ©Belgin Ozdilmen

Mobilisation de tous

A Ankara, les autorités locales se sont immédiatement mobilisées comme tous les Turcs. Mais pas seulement, les services consulaires ont aussi mis en place un dispositif à destination des Français qui résidaient dans ces zones ou les éventuels touristes. Pour cela, une cellule de crise était accessible par téléphone et par mail.

Autre institution touchée, l’Education ! Au niveau national, tous les cours ont été interrompus pendant plusieurs jours. Dans les établissements scolaires français, que ce soit à Ankara ou à Istanbul, des exercices avaient déjà été mis en place pour acquérir les bons réflexes en cas de tremblement de terre. Personnels comme élèves ont connaissance d’un processus dont l’application pourrait sauver des vies.

« Nous sommes dévastés »

Dans la seconde partie du podcast, on s’intéresse avec l’élue consulaire, Belgin Ozdilmen, à l’état d’esprit des populations frappées par cette catastrophe naturelle imprévisible et dévastatrice.

Entre état de choc et colère, tout le monde s’interroge sur le niveau d’encadrement des constructions. Une colère qui prend racine dans des rumeurs de corruption sur le contrôle des normes lors des livraisons des bâtiments.

« L’ampleur des séismes était impressionnante. La zone touchée s’étend sur 464 kilomètres, 8 000 bâtiments effondrés. Le bilan humain est catastrophique.« 

Belgin Ozdilmen – Elue consulaire en Turquie

Autre point que souligne Belgin Ozdilmen, c’est le manque de préparation des services de secours turques alors que la Turquie est connue pour « être un pays de tremblements de terre ».

« Personne n’ose rentrer chez soi »

Dans les régions touchées, des millions de personnes y vivaient et pour beaucoup ont tout perdu. Ce constat s’applique aussi pour les 300 Français qui y résident dont 4 qui y ont perdu la vie.

Dans le podcast, l’élue consulaire nous raconte avec passion et émotion les échanges qu’elle a pu avoir avec nos compatriotes touchés par ces séismes. On y apprend que du fait des fortes répliques et du traumatisme vécu, il y a une semaine, les populations restent encore terrées dans les abris de fortune par crainte d’une nouvelle catastrophe, ou ont fui la région. Les hôtels des régions non-impactées les reçoivent gratuitement.

Avec Belgin Ozdilmen, on est rassuré par la solidarité entre êtres humains qui s’est construite par delà les conflits politiques ou d’idéologies qui ont pu rendre plus difficiles les relations diplomatiques.

Une solidarité qui a besoin de tous

Au delà des ONG, des services officiels, tous les habitants, quelle que soit la nationalité, se sont rués au secours des sinistrés.
Du côté des associations françaises, la conseillère consulaire nous remonte toutes les actions mises en place par ces dernières mais aussi les établissements dédiés à la « petite enfance » de droit privé.

Au niveau international, la France, comme l’Union européenne, mais aussi tous les pays qui le pouvaient, ont envoyé des hommes, des fonds, du matériel. Une mobilisation sans faille et qui continue. Ce dimanche, un hôpital de campagne français a été embarqué dans des avions et est en cours de déploiement sur plus de 1000m2.

Enfin, Belgin Ozdilmen a voulu lancer un appel pour que tous prennent en compte le risque sismologique et s’équipent à la maison d’un sac de survie. Une idée simple mais qu’on n’a pas souvent à l’esprit. Merci Belgin !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire