Repli des demandes d’asile en Europe

Repli des demandes d’asile en Europe

Après avoir connu une forte augmentation dans les années 2014/2017, le nombre de demandeurs d’asile poursuit son repli au sein des États membres de l’Union européenne. Près de 333 400 demandeurs d’asile ont été enregistrés en 2018, un chiffre en baisse de près de 40 % par rapport à 2017 (533 000). En plus de ce nombre, les États membres de l'Union ont accueilli plus de 24 800 réfugiés réinstallés.

Les principaux bénéficiaires d’une protection ont été les citoyens de Syrie (96 100 personnes, soit 29 % du nombre total de personnes ayant obtenu un tel statut dans les États membres de l’Union), suivis par les citoyens d’Afghanistan (53 500, soit 16 %) et ceux d’Irak (24 600, soit 7 %).

L’Allemagne, premier pays d’accueil.

L’Allemagne reste de loin le premier pays d’accueil pour les demandeurs d’asile (40 % du total, soit 139 600). Ce pays est suivi de l'Italie (47 900) et de la France (41 400). Parmi l’ensemble des personnes ayant obtenu une protection en 2018 dans l’UE, 163 800 se sont vu octroyer le statut de réfugié (49 % de toutes les décisions positives), 100 300 une protection subsidiaire (30 %) et 69 300 une autorisation de séjour pour des raisons humanitaires (21 %).

Le taux d’acceptation de la demande varie en fonction des nationalités. Parmi les vingt premières nationalités des demandeurs d'asile sur lesquelles ont été prises des décisions en première instance en 2018, les taux de reconnaissance était 5 % pour les citoyens de la Géorgie à 88 % pour les Syriens et 83 % pour les Erythréens.

Près de 20 000 mineurs ont déposé une demande d’asile en 2018.

En 2018, 19 700 demandeurs d'asile sollicitant une protection internationale dans les États membres de l'Union européenne étaient considérés comme étant des mineurs non accompagnés. Ce chiffre est en baisse de 33 % par rapport à celui de 2017 (31 400). Il revient ainsi à un niveau inférieur à celui enregistré en 2014 (23 100). Entre 2008 et 2013,l e nombre de demandes était relativement constant, autour 12 000 par an. En 2018, au niveau de l'Union, les mineurs non accompagnés représentaient 10% de l'ensemble des demandeurs d'asile âgés de moins de 18 ans en 2018. En 2018, ces mineurs non accompagnés étaient majoritairement des garçons (86%). Trois-quarts étaient âgés de 16 à 17 ans (soit 14 800 personnes), tandis que ceux âgés de 14 à 15ans représentaient 17% des mineurs non accompagnés (3 400 personnes) et ceux de moins de 14 ans, 7% (1 400 personnes). Plus de la moitié des demandeurs d'asile considérés comme mineurs non accompagnés dans l'UE en 2018 étaient citoyens d'un des 6 pays suivants : Afghanistan (16 %), Érythrée (10 %), Pakistan et Syrie (7 %chacun) ainsi que Guinée et Irak (6 % chacun). 21 % des mineurs non accompagnés ont effectué leur demande en Allemagne et 20% en Italie. Les Afghans constituaient la principale nationalité des demandeurs d'asile considérés comme mineurs non accompagnés.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire