Présidentielle : Les lignes bougent..

Présidentielle : Les lignes bougent..

Comme chaque semaine, le site « Lesfrançais.press » vous dévoile les résultats de la consultation qui s’est achevée ce dimanche 21 mars 2021. Pour cette édition, nous nous sommes intéressés à votre engagement comme citoyen-expatrié.

Une nouvelle fois, nous ne pouvons que vous applaudir ! Vous avez été près de 7000 (6873) à répondre aux 6 questions que nous vous posions.

La réforme de 2019 en cause

Les lois Pochon-Warsmann du 1er août 2016 ont réformé intégralement les modalités de gestion des listes électorales, visant à simplifier le processus d’inscription pour les électeurs et de faciliter la gestion des listes électorales en créant un outil, le répertoire électoral unique, centralisant les listes électorales actualisées en temps réel.

Pour les expatriés, la principale conséquence fût l’impossibilité de maintenir son inscription sur la liste électorale de sa dernière commune de résidence ou sur la liste de la municipalité de son lieu de naissance ET sur la liste électorale.

Les Français de l’étranger ont du choisir entre leur engagement dans la communauté d’expatriés et leurs racines. Et vous avez été, selon notre consultation, 42% à choisir de conserver vos attaches électorales au pays.

Une envie de participer

Sans ce frein, vous seriez prêt de 70% à voter aux élections consulaires de mai 2021. En sus, entre les bureaux de vote fermés du fait de la Covid-19, les difficultés liées au vote électronique, qui est encore en période de rodage, il faut, donc, s’attendre à une faible participation aux consulaires.

Pour les législatives, que ce soit dans une circonscription nationale ou hors de France, vous êtes 81% à penser participer au choix d’un(e) député(e).

Comme toujours, la mobilisation fait le plein, avec 93% de participation pour la reine des élections, celle du Président de la République.

Marine Le Pen progresse même les expatriés

En France, selon le dernier sondage d’Opinion Way, le potentiel électoral de Marine Le Pen en vue de la prochaine présidentielle – c’est-à-dire les Français affirmant qu’ils voteront « probablement » pour elle – gagne deux points en six mois, pour atteindre 36%. Parmi eux, ils sont même 17% à dire leur suffrage « tout à fait probable ».

En 2017, 89,31% des suffrages exprimés par les Français hors de France se sont portés sur le vainqueur de la présidentielle, Emmanuel Macron. Marine Le Pen ne récoltait que 10,69% des voix contre 34% en métropole.

En 2022, selon notre consultation, qui proposait une simulation d’un duel Emmanuel Macron / Marine Le Pen au second tour de l’élection, les Français de l’étranger seraient 16,84% à soutenir la présidente du Rassemblement national. Une surprise de taille alors que son parti semblait condamné à une adhésion autour de 10% chez les expatriés.

Laisser un commentaire