MUNICIPALES À PARIS: HIDALGO EN TÊTE POUR LE SECOND TOUR, DEVANT DATI

À quelques jours du scrutin, les listes soutenues par la maire sortante et l'écologiste David Belliard sont créditées de 44% des suffrages à l'échelle de la capitale.

Le second tour des élections municipales à Paris semble définitivement plié, comme il est dit dans le jargon. Selon la dernière enquête Elabe réalisée pour BFMTV, la maire sortante socialiste de la capitale, Anne Hidalgo, jouit d'une confortable avance sur ses deux adversaires, Rachida Dati et Agnès Buzyn. À l'échelle de la ville, les listes soutenues par la candidate PS et l'écologiste David Belliard, avec qui elle a passé un accord, sont créditées de 44% des intentions de vote.

Derrière, les listes Les Républicains de Rachida Dati sont créditées de 35%, suivies des listes La République en marche-MoDem-UDI soutenues par Agnès Buzyn, qui n'obtiendraient en scores cumulés que 18% le 28 juin d'après ce sondage. L'édile sortante bénéficie d'abord d'un bon report (83%) des voix recueillies au premier tour par David Belliard. En revanche, il s'agit là d'un électorat dont la mobilisation est incertaine le jour du scrutin.

Qui plus est, rappelons-le, l'élection à Paris se fait par arrondissement, et ces scores prédictifs sont des moyennes qui ne reflètent pas toujours les différents rapports de force en présence localement.

• Mauvais report de voix pour Buzyn

Comme Anne Hidalgo, Rachida Dati bénéficie d'une forte mobilisation de son électorat de premier tour, mais aussi de celle d'abstentionnistes du premier tour qui aurait l'intention de se mobiliser pour le second. Ils penchent, pour 40% de ceux qui ont été interrogés, en faveur de la candidate LR, contre 37% pour Anne Hidalgo. Une partie (18%) de l'électorat de premier tour d'Agnès Buzyn dit vouloir se reporter au second sur les listes de Rachida Dati.

C'est là toute la difficulté de l'ancienne ministre des Solidarités et de la Santé: à la fois mouvant et acquis à l'idée que son camp va probablement perdre, son électorat n'est que partiellement fidèle à Agnès Buzyn. Si 66% de cet électorat compte à nouveau voter pour elle, environ un tiers se déporterait vers ses rivales PS et LR.

• Hidalgo perçue comme plus sympathique

Les Parisiens inscrits sur les listes électorales perçoivent Anne Hidalgo comme une personnalité plus sympathique (42% des personnes interrogées lui reconnaissent cette qualité) que Rachida Dati (35%) et Agnès Buzyn (34%) et également plus sincère (40% contre 33% et 26%).

Les candidates de gauche et de droite sont sur un pied d’égalité concernant leur projet pour la capitale: 44% des Parisiens sondés ont un point de vue positif sur celui de Rachida Dati et 43% pour Anne Hidalgo. Le projet d’Agnès Buzyn - dont une part conséquente est restée telle qu'il a été porté par Benjamin Griveaux - n’est bien perçu que par un Parisien sur quatre (25%).

• Dati populaire chez les plus de 65 ans

Il en va de même pour la proximité: 38% des Parisiens interrogés considèrent que Rachida Dati (38%) et Anne Hidalgo (38%) sont "proches de leurs préoccupations" et 23% d’entre eux pour Agnès Buzyn. C’est auprès des plus jeunes électeurs (moins de 35 ans) que l’image d’Anne Hidalgo est la plus positive, ainsi 64% des 18-24 ans et 55% des 25-34 ans estiment qu’elle a un "bon projet pour Paris", ou encore 58% et 52% la jugent "compétente".

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire