L'Union Populaire et Renaissance font jeu égal chez les expatriés

L'Union Populaire et Renaissance font jeu égal chez les expatriés

Vous avez été 5211 personnes à répondre à notre consultation sur vos intentions de vote aux législatives du 05 et 19 juin (les expatriés voteront pour le premier tour une semaine avant les Français vivant sur le territoire national). Mis en ligne le 01 mai, avant l’annonce de la création de l’Union Populaire et la publication des investitures de Renaissance/Ensemble (LREM/Alliés), nous proposions toutes les formations politiques. Pour des raisons évidentes, nous avons cumulé les scores. En toute transparence, nous mettons en libre téléchargement le fichier brut à la fin de cet article.

Les résultats non globalisés

Reconquête5.4%
Debout la France0.93%
Rassemblement National6.76%
Les Républicains7.2%
Horizons1.49%
LREM36.6%
Parti socialiste3.29%
EELV4.9%
France Insoumise27.48%
Bulletin blanc (non comptabilisé)2.36%
Un indépendant issu de la circonscription3.6%

Les résultats globalisés selon les alliances annoncées

Renaissance : pas de raz-de-marée en vue aux Législatives

Les élections se passent mais ne se ressemblent pas. Pourtant Emmanuel Macron a remporté la Présidence, devant Marine Le Pen, cette année comme en 2022. Mais les élections législatives, qu’on a souvent considérées comme une simple formalité confirmant le vote présidentiel, sont désormais « utilisées » par les citoyens pour nuancer « l’ordre de mission » pour le quinquennat qui s’ouvre.

Premières législatives depuis la réforme de Jacques Chirac qui suivent la réélection d’un Président et non l’élection d’un nouveau Chef de l’Etat. Pas d’euphorie populaire, pas de nuit de noce, le peuple et le président se connaissent. Et les électeurs ne sont plus prêts à donner tous les pouvoirs à Emmanuel Macron.

Alors qu’en 2017, les scores au premier tour des candidats En Marche, dans les circonscriptions d’expatriés, oscillaient entre 45% et 63%, aujourd’hui les internautes, qui ont exprimé leur intention de vote lors de notre consultation, suivent la dynamique nationale avec 3 blocs : les droites, Ensemble et l’Union populaire. L’alliance qui tente de se muer en majorité présidentielle arrive en tête mais plafonne à 38%. Un score qui reste impressionnant, surtout pour un second mandat, mais qui indique que des combats seront à mener pour remporter la manche. Sur les 10 circonscriptions conquises en 2017, 2-3 pourraient manquer à l’appel le 19 juin au soir.

Nouvelle Union populaire écologique et sociale : le phénix

On la disait morte, enterrée, il y a quelques semaines, car personne n’aurait parié sur la gauche, encore moins parmi les expatriés. Mais les Français lors du premier tour de l’élection présidentielle en ont décidé autrement. Près de 22% des électeurs ont choisi Jean-Luc Mélenchon, délaissant EELV et le PS, les obligeant pour survivre à s’allier avec le tribun tant détesté quelques jours avant. Cette réunion autour de LFI a d’ailleurs provoqué de nombreux remous parmi les édiles et militants des partis « frères ».

Dans notre consultation, le cumul de toutes les intentions de vote porte l’alliance de gauche à 36%. Le tout est de savoir si les électeurs du PS et d’EELV suivront les consignes de vote. Certains imaginent même qu’une dynamique se créera, maintenant la gauche et la majorité présidentielle au coude à coude voire lui faisant prendre le leadership chez les Français établis hors de France.

Le cas des droites

Un troisième bloc se dessine, réunissant toutes les droites, avec une première : les intentions de vote des deux partis d’extrême droite, le Rassemblement national et Reconquête, dépassent celles pour la droite gouvernementale représentée par Les Républicains, créditée de 7% des intentions de vote.

La situation des candidats Les Républicains, pourtant les premiers annoncés, est périlleuse, pris en étau entre Renaissance (ex LREM) et le RN. Pour l’extrême droite, la dynamique autour d’Eric Zemmour semble s’être arrêtée, tout aussi rapidement qu’elle avait pris, avec son score décevant lors du premier tour de l’élection présidentielle en avril 2022.

Consulter ou télécharger le fichier data

Auteur

Laisser un commentaire