L'ex-chef de l'État, couvert par son immunité présidentielle dans cette affaire, avait indiqué dans une lettre qu'il n'avait pas l'intention de venir témoigner. Le tribunal judiciaire de Paris a ordonné ce mardi son audition, comme témoin. Ce sera la troisième fois en moins d'un an que Nicolas Sarkozy est entendu à la barre, dans la même salle du tribunal judiciaire de Paris. Après l'affaire des écoutes et le procès Bygmalion, l'ancien président de la République est convoqué le 2 novembre prochain par la justice, dans le procès des sondages de l'Élysée, qui se tient depuis ce lundi au tribunal.

L'ex-chef de l'État, couvert par son immunité présidentielle dans cette affaire, avait indiqué dans une lettre qu'il n'avait pas l'intention de venir témoigner. Le tribunal judiciaire de Paris a ordonné ce mardi son audition, comme témoin. Ce sera la troisième fois en moins d'un an que Nicolas Sarkozy est entendu à la barre, dans la même salle du tribunal judiciaire de Paris. Après l'affaire des écoutes et le procès Bygmalion, l'ancien président de la République est convoqué le 2 novembre prochain par la justice, dans le procès des sondages de l'Élysée, qui se tient depuis ce lundi au tribunal.

Auteur