Les grèves massives mettent Macron à rude épreuve

Entre 800 000 et 1,5 million de manifestants contre la réforme des retraites. Emmanuel Macron est confronté à un épisode clé de son mandat de cinq ans, alors qu’il doit surmonter la plus grande vague d’actions syndicales de sa présidence qui a déjà gravement perturbé les écoles et les transports.

La grève qui a débuté jeudi (5 décembre) a rassemblé quelque 800 000 personnes issues d’un large éventail de professions, contre le projet de réformes des retraites proposé par M. Macron. Ce dernier souhaite introduire un mode de calcul par points qui augmenterait l’âge de la retraite pour des millions de personnes.

44 % de salariés étaient en grève chez EDF, 80 % à la RATP, 55 % à la SNCF ; un instituteur et professeur sur deux n’a pas assuré les cours à l’Education nationale. Une partie des avions a aussi du rester cloué au sol, faute de contrôleurs aériens.

« Cela durera aussi longtemps qu’il le faudra, il y aura un gagnant et un perdant », a déclaré le représentant de la CGT des cheminots de la Gare de Lyon pour la SNCF, chez LCI.

Après avoir abandonné des milliards, l’année dernière, pour calmer la révolte des Gilets jaunes, le leadership du président français Emmanuel Macron est mis à l’épreuve. De plus, le gouvernement ne peut pas simplement faire marche arrière sans affaiblir sa base politique, et ce, alors que les élections municipales se profilent au printemps prochain.

La mobilisation se poursuit vendredi 6 décembre, alors qu’Emmanuel Macron ne s’est pas exprimé sur l’ampleur du mouvement social.

Laisser un commentaire