Les expatriés et le confinement

Les expatriés et le confinement

Lesfrancais.press sont allés à la rencontre de Colin Miraglio, administrateur du groupe Facebook Français d'Irlande et de Véronique Lederman qui s'occupe du groupe Les Français de Belgique.

Deux pays au coeur de la pandémie, l'Irlande qui fut la première à reconfiner et la Belgique, particulièrement frappée, avec le taux de contamination le plus élevé du monde.

L'Irlande impose son modèle de confinement

Entré en vigueur mercredi dernier, la mesure a confiné les 5 millions d’Irlandais avec interdiction de sortir, sauf pour faire de l’exercice dans un rayon de 5 km autour de leurs lieux de résidence. Il leur est également impossible de se réunir avec des personnes d’un autre foyer, que ce soit à l’extérieur ou chez eux.

Les commerces non-essentiels ont tiré le rideau. Les restaurants et les pubs ne peuvent plus faire que de la vente à emporter. Les salles de sport et les associations, ont dû fermer. Les cérémonies religieuses sont obligatoirement virtuelles, à l’exception des mariages qui peuvent rassembler au plus 25 personnes. Ces mesures restrictives seront en vigueur au moins jusqu’au 1er décembre.

Le gouvernement irlandais espère ainsi freiner l’épidémie afin de pouvoir « célébrer Noël correctement », a déclaré le premier ministre Michael Martin le lundi 19 octobre.

La Belgique lutte contre la Covid-19

Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), le pays enregistre désormais un taux d’incidence (le nombre de personnes infectées pour 100 000 habitants sur les quatorze derniers jours) de 1 165.

Selon d’autres chiffres récents, le pourcentage de tests positifs y avoisine 20 % (34 % à Liège, 28 % à Bruxelles) et les admissions à l’hôpital ont augmenté de 94 % en une semaine.

Trois semaines seulement après son entrée en fonction, le gouvernement du libéral belge Alexander De Croo est déjà sous le feu de la critique pour la manière dont il gère la crise liée au coronavirus. Le politiste Dave Sinardet parle déjà d’un « désaveu » de l’opinion.Celle-ci témoigne, en tout cas, de son incompréhension face à la réponse des autorités, jugée faible et inadéquate, à une deuxième vague particulièrement violente de l’épidémie.

Comment les expatriés vivent-ils cette situation ?

Avec Mathieu Hutin, nous allons essayé de comprendre les implications du confinement à l'irlandaise, avant de nous attarder sur la situation tendue à laquelle est confrontée, en Belgique, une des plus grandes communautés d'expatriés français au monde.

Ecoutez le podcast audio

Rencontre avec Colin Miraglio et Véronique Lederman
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire