Le point sur les frontières en Europe !

Alors que des pays européens commencent à lever les restrictions de mouvement imposées pour faire faire à la pandémie de Covid-19, nombreux sont ceux qui, à travers le continent, se demandent s'ils pourront prendre des vacances cet été.

Ceux qui souhaitent partir en Europe pendant ces congés font donc face à la question suivante : quels sont les pays qui ont ouverts leurs frontières et quels sont ceux qui sont encore interdits d'accès ?

Le bilan est mitigé en Europe, les déplacements dans l'espace Schengen restent généralement limités, et la situation évolue rapidement. Presque chaque pays a mis en place ses propres règles et son propre calendrier de réouverture aux touristes, qu'ils viennent des pays voisins de l'UE ou de pays plus lointains.

Si vous avez l'intention de venir passer des vacances dans un État membre de l'UE, sachez que les frontières extérieures de l'Union sont fermées jusqu'au 15 juin. Mais cela ne s'applique que si vous êtes un ressortissant d'un pays non membre de l'UE et voyageant en provenance d'un pays tiers.

Voici notre guide de la situation des frontières en Europe

Autriche

L'Autriche a fermé ses frontières terrestres avec l'Allemagne, l'Italie, la Suisse, le Liechtenstein, la Slovaquie et la République tchèque.

Vienne prévoit de rouvrir complètement sa frontière avec l'Allemagne le 15 juin. Le chancelier Sebastian Kurz s'est dit optimiste quant à la possibilité de conclure prochainement des accords similaires avec d'autres pays voisins.

Pour toute personne qui arrive en Autriche, par exemple par avion, un certificat médical doit être produit prouvant un test Covid-19 négatif. Ce certificat ne doit pas dater de plus de quatre jours.

L'entrée par voie aérienne est interdite aux citoyens provenant de pays hors de l'espace Schengen.

Pour plus d'informations, cliquez ici.

Belgique

Suite aux annonces faites par le Premier ministre français hier, la situation est la suivante :
— les frontières restent fermées jusqu'au 15 juin au plus tôt
— les ressortissants belges qui veulent se rendre en France devront donc attendre le 15 juin et une réouverture coordonnée des frontières au sein de l'UE (sauf si la Belgique devait rouvrir ses frontières avant cette date)
— en revanche les ressortissants français domiciliés en Belgique (ainsi que leur conjoint, même d'une autre nationalité) pourront se rendre n'importe où en France, la contrainte des 100 km ayant été levée, et revenir en Belgique où il ont leur résidence principale. Attention ne pas oublier de se munir de l'attestation de déplacement international dérogatoire (cocher la première case)
— enfin, les frontières restant fermées, les ressortissants français domiciliés en France ne pourront pas franchir la frontière vers la Belgique avant le 15 juin, sauf motif impérieux."

Bulgarie

La Bulgarie est prête à ouvrir ses frontières avec la Serbie et la Grèce à partir du 1er juin.

Croatie

La Croatie a fermé ses frontières très tôt. Depuis le 16 mai, elle autorise à nouveau les citoyens de l'UE à rentrer dans le pays s'ils y ont une propriété, un bateau ou pour raison professionnelle.

Les visiteurs en provenance d'autres pays sont toujours tenus de s'isoler pendant 14 jours à leur arrivée, mais l'assouplissement des restrictions qui entrera en vigueur le 29 mai ouvrira les frontières du pays aux ressortissants de l'Autriche, de la République tchèque, de la Hongrie et de la Slovaquie.

Chypre

Chypre a présenté un plan pour la reprise progressive, le mois prochain, des vols commerciaux en provenance d'un certain nombre de pays ayant un faible taux d'infection par COVID-19, afin de relancer un secteur touristique vital pour l'île.

Le ministre des transports, Yiannis Karousos, a déclaré que les vols commenceront en deux phases - les 9 et 20 juin - en provenance de deux groupes de pays sélectionnés par un organe consultatif d'experts médicaux.

Le premier groupe comprend la Grèce, Malte, la Bulgarie, la Norvège, l'Autriche, la Finlande, la Slovénie, la Hongrie, Israël, le Danemark, l'Allemagne, la Slovaquie et la Lituanie. Le second groupe est composé de la Suisse, de la Pologne, de la Roumanie, de la Croatie, de l'Estonie et de la République tchèque.

La liste exclut les deux principaux marchés touristiques du pays, la Grande-Bretagne, ancienne puissance coloniale occupant l'île, et la Russie.

Selon M. Karousos, à partir du 9 juin, les passagers en provenance des pays de l'un ou l'autre groupe devront obtenir trois jours avant leur départ un certificat de santé confirmant qu'ils ne sont pas porteurs du virus.

À partir du 20 juin, les passagers du premier groupe de pays n'auront plus besoin de certificat sanitaire, mais ceux du second groupe devront toujours en produire un.

République tchèque

Les frontières avec l'Allemagne et l'Autriche ont été ouvertes le 26 mai. A partir du 27 mai, le pays a ouvert sa frontière avec la Slovaquie et la Hongrie, mais avec des restrictions.

Les résidents des États membres de l'UE peuvent y entrer pour exercer des activités économiques, rendre visite à des parents ou étudier à l'université. Tout le monde doit fournir à l'entrée la preuve qu'il a passé un test COVID-19 et que celui-ci est négatif.

Danemark

Les frontières sont fermées aux voyageurs étrangers. Seuls les citoyens ou résidents du Danemark, du Groenland ou des îles Féroé peuvent actuellement y entrer, ou ceux qui ont un "motif valable".

À compter du 25 mai, les personnes ayant une résidence permanente dans l'un des cinq pays nordiques (Danemark, Finlande, Islande, Norvège et Suède) ou en Allemagne peuvent à nouveau entrer dans le pays si elles sont en couple avec quelqu'un au Danemark, si elles y ont des grands-parents ou si elles sont en voyage d'affaires.

Le 29 mai au plus tard, le gouvernement danois réévaluera les contrôles frontaliers temporaires.

Finlande

Les frontières terrestres de la Finlande ont été fermées jusqu'au 14 juin au plus tôt. Elles ont été rouvertes aux travailleurs de l'espace Schengen à la mi-mai.

France

Les frontières restent fermées au moins jusqu'au 15 juin, avec des exceptions pour les citoyens de l'UE, d'Andorre, du Royaume-Uni, d'Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de Norvège, de Suisse, de Saint-Marin et du Vatican qui ont leur domicile en France ou doivent passer par la France pour se rendre à leur domicile. Les travailleurs saisonniers et les citoyens de l'UE travaillant pour une entreprise opérant en France sont également exemptés.

Toute personne en provenance de pays tiers ne sera pas autorisée à entrer sur le territoire français avant le 15 juin au plus tôt.

Allemagne

Les voyageurs doivent avoir une raison valable pour entrer en Allemagne. Toutefois, les restrictions aux frontières ont été assouplies.

Les contrôles à la frontière avec l'Autriche, la Suisse, la France et le Danemark et pour les passagers arrivant par avion d'Italie et d'Espagne restent en vigueur jusqu'au 15 juin.

Les citoyens de l'UE et les citoyens du Royaume-Uni, du Liechtenstein, de la Suisse, de la Norvège et de l'Islande, ainsi que les membres de leur famille, sont autorisés à retourner dans leur pays d'origine ou à rejoindre leur lieu de résidence normale en Allemagne ou à se rendre dans leur pays en passant par l'Allemagne si nécessaire.

Grèce

Les frontières devraient rouvrir le 15 juin, mais uniquement pour les citoyens venant d'Allemagne, d'Israël, de Chypre, des Balkans et des pays baltes.

Les touristes seront autorisés à entrer en Grèce sans passer de test Covid-19 ni rester en quarantaine lorsque les vols internationaux reprendront le 1er juillet, mais les autorités sanitaires effectueront des tests ponctuels si nécessaire.

Hongrie

Les frontières sont ouvertes avec la Roumanie et, à partir de ce mercredi, avec la Slovaquie et la République tchèque, mais avec des restrictions.

Islande

La réouverture de l'Islande est prévue pour le 15 juin.

Les touristes seront testés à leur arrivée. Quelques heures plus tard, ils recevront le résultat sur leur téléphone, après avoir téléchargé une application de suivi.

Les autorités n'ont pas encore défini les procédures à suivre pour les personnes dont le test est positif.

Irlande

Les autorités sanitaires irlandaises exigent actuellement que toute personne entrant en Irlande, à l'exception des personnes en provenance d'Irlande du Nord, s'isole pendant 14 jours, à son arrivée, y compris les résidents irlandais.

Les arrivants doivent remplir un formulaire de localisation des passagers, bien que des exemptions soient en place pour les fournisseurs de services essentiels aux chaînes d'approvisionnement tels que les transporteurs, les pilotes et le personnel maritime.

Italie

L'Italie prévoit de rouvrir ses frontières le 3 juin aux citoyens de l'UE, du Royaume-Uni, de l'espace Schengen, d'Andorre et de Monaco, suite au verrouillage national entré en vigueur le 9 mars.

Certaines régions prennent des précautions pour éviter que la réouverture soudaine ne crée de nouveaux foyers d'infection. Le gouverneur de la Sardaigne a suggéré qu'il pourrait exiger des visiteurs de l'île qu'ils certifient avoir été testés négatifs au virus au cours de la semaine précédente, ou qu'ils se soumettent à un test à leur arrivée.

Le gouvernement régional de Toscane indique sur son site web que tout visiteur de l'étranger ou d'une autre région italienne doit se soumettre à une quarantaine pendant 14 jours. On ignore si la Toscane va réviser cette règle d'ici le 3 juin.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire