Le Lycée Français de Hong Kong s’éloigne de l’enseignement français

Comme nous l’indiquions dans un précédent article , les tensions sont fortes entre certains parents d’élèves et l’AEFE. Cette dernière a proposé une nouvelle convention, sur une période d’un an.

3 régimes existent au sein du réseau : les Lycées gérés en propre par l’AEFE, ceux qui sont conventionnés et ceux, et la relation est plus libre, qui sont en partenariat. Le Lycée d’Hong Kong appartient jusqu’à présent à la deuxième catégorie. Lors d’un vote peu suivi, 55% de participation, et qui lui-même faisait suite à une recommandation du Conseil d’Administration du Lycée (le Board), les parents d’élèves ont voté à 58% pour le partenariat et à 41% pour la poursuite de la convention.

Selon le groupement  avenir des lycées français en danger , le Board aurait confirmé ce jeudi 23 mai la décision.

Le Ministre Lemoyne et des élus consulaires souhaitent poursuivre le dialogue avec l’AEFE

« Je souhaite la poursuite du dialogue avec l’AEFE » Jean-Baptiste Lemoyne

Un éloignement donc du réseau AEFE qui inquiète certains dans un contexte local très tendu. Le Ministre Lemoyne que notre correspondant à Anne ont interrogé souhaite la prolongation des relations étendues entre l’AEFE et le Lycée de Hong Kong, qu’il qualifie de Lycée d’excellence.

« Notre communauté se déchire et il y a eu trop d’informations (fausses ou réelles) qui ont circulé. » Catya Martin Elue consulaire LR

Catya Martin

L’élue consulaire Catya Martin (LR) est sur la même ligne que le ministre et estime que les parents n’ont pas assez été informés des enjeux et des conséquences de ce choix, et ce alors que la possibilité de renouvellement de la convention sur une période d’un an seulement pouvais apaiser le débat et permettre des échanges constructifs.

Un Lycée d’excellence dans un réseau mondial

Fondé en 1963, ce Lycée qui se répartit sur 4 sites, compte 2600 élèves venant de dizaines de nationalités différentes. Ecole de référence au sein de l’ancienne colonie, le Lycée Français International, son appellation officielle, propose deux cursus : celui, actuellement conventionné, en français, et un cursus international basé sur le système britannique.

Le réseau de l’AEFE, qui compte près de 500 établissements partout dans le monde, est unique. Il est critiqué aussi, avec de récentes fins de détachements de professeurs français qui ont engendré des tensions notamment à Madrid. Le partenariat ne signifie pas la rupture des relations avec l’AEFE, mais il est symptomatique d’une rupture de confiance et d’une volonté de certains parmi les parents d’élèves d’une plus grande autonomie de l’établissement. Cette autonomie se reflète ailleurs aussi par une volonté parfois très marquée de confier la gestion des Lycées français à des fondations privés qui s’assurent également de leur financement. Un modèle notamment très largement mis en œuvre dans les Lycées français aux Etats-Unis.

Laisser un commentaire