La démographie européenne vue de ses régions

La démographie européenne vue de ses régions

octobre 3, 2019 0 Par Philippe Crevel

La direction statistique de l’Union européenne, Eurostat, a publié une étude sur la démographique des régions économiques de l’Union. Ces régions ne correspondent pas aux entités institutionnelles mais aux bassins économiques.

Paris, première zone urbaine d’Europe

55% de la population mondiale vit en milieu urbain. Ce taux est de 76% pour l’Union européenne. Les grandes métropoles continuent d’attirer une part croissante de personnes à la recherche d’un emploi et d’un certain mode de vie. L’Union européenne se caractérise par une grande diversité au niveau de ces villes. De nombreux centres urbains comptent entre 50 000 et 100 000 habitants. Face à ce tissu de villes de taille moyenne, plusieurs grandes métropoles dominent avec des populations dépassant plusieurs millions de personnes.

L’agglomération parisienne avec 12,8 millions de personnes arrive en tête devant Londres (12,1 millions de personnes). Les autres grandes métropoles arrivent loin derrière. En effet, Madrid occupe la troisième place avec 6,6 millions d’habitants. Suivent Berlin et Milan. Six des 20 plus grandes zones urbaines fonctionnelles étaient situées en Allemagne, quatre au Royaume-Uni, trois en Italie et deux en Espagne. Budapest, en Hongrie, était la seule zone urbaine fonctionnelle des États membres de l’Est de l’Union à figurer parmi ces 20 plus grandes zones, tandis qu’aucune zone urbaine fonctionnelle des États membres du Nord n’y apparaissait. La France ne place que Paris dans ce classement.

Age médian, le grand écart entre la Mayotte et la Grèce

Au sein de l’Union européenne, l’âge médian de la population a atteint 43,1 ans au début de l’année 2018. Avec le vieillissement, il progresse d’année en année. Il était de 38,6 ans en 2002. Un cinquième de la population européenne a plus de 65 ans. Cette proportion a augmenté de 2,5 points en dix ans. Les âges médians les plus bas ont été enregistrés dans deux régions ultrapériphériques françaises, à savoir Mayotte (18,1 ans) et la Guyane (26,1). Les migrations dans ces territoires expliquent ce faible âge. De nombreuses Comoriennes viennent en particulier accoucher à Mayotte.

En Europe continentale, ce sont cinq régions urbaines du Royaume-Uni qui enregistrent l’âge médian le plus faible : Nottingham (29,9), Manchester (30,0), Tower Hamlets – Est de Londres (31,2), Leicester (31,8) et Southampton (32,2). Ces régions se caractérisent par une forte proportion d’étudiants en leur sein. Les régions présentant les âges médians les plus élevés comprenaient la région Evrytania au centre de la Grèce (55,0 ans), la région Arr. Veurne dans le nord-ouest de la Belgique (53,8) et neuf régions est-allemandes (âge médian entre 53 et 53,8 ans)

Taux d’emploi des diplômés, l’Allemagne en tête

Les diplômés de l’enseignement supérieur bénéficient d’un fort taux d’emploi au sein de l’Union européenne. Le taux est de 80,6% en 2018, proche de l’objectif de 82% fixé à la politique Europe 2020. En 2018, le taux d’emploi des diplômés récents était égal ou supérieur au critère de référence de 82% dans 155 des 269 régions pour lesquelles des données sont disponibles. Le taux dépasse 90% dans plusieurs régions concentrées en Tchéquie, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Autriche et en Suède. Le taux le plus élevé a été constaté dans le Niederbayern dans le sud-est de l’Allemagne (97,6%). À l’opposé, les taux les plus faibles ont été enregistrés dans le sud de l’Italie notamment en Sicile 7 (27,3%). La Grèce est l’autre État européen où le taux d’emploi des diplômés est particulièrement faible.

Publicités