IATA Travel Pass. Kezako ?

IATA Travel Pass. Kezako ?

Alors que le trafic aérien est encore fortement impacté par l’épidémie de Covid-19 et la fermeture de bon nombre de frontières, l’IATA (Association internationale du transport aérien, en français) a développé et déployé son « Travel Pass », un « outil de certification essentiel » pour les voyages en avion. 

Gratuite, cette application, après plusieurs phases de test, est actuellement envisagée par les gouvernements du monde entier pour soutenir le redémarrage des voyages internationaux à grande échelle.

Une application pour planer

L’IATA Travel Pass est une application, un « outil de certification essentiel pour rouvrir les frontières de manière sûre et en ayant la confiance des États », a expliqué mardi 9 mars Alexandre de Juniac, directeur général de l’Association internationale du transport aérien, sur franceinfo. Elle permet aux passagers autorisés à voyager de créer un passeport numérique accessible directement sur leur smartphone, de vérifier que leur test / vaccination est conforme à la réglementation et de partager les certificats de test ou de vaccination avec les autorités pour faciliter les voyages. L’application de l’IATA est disponible sur l’Apple Store et depuis août aussi sur Google Android Store.

Le couteau-suisse du voyageur post-Covid

L’IATA Travel Pass incorpore quatre modules qui peuvent être combinés. La technologie des « verifiable credentials » utilisée suit des standards W3C qui sont libres :

  • Un registre mondial des exigences sanitaires qui permet aux passagers de trouver l’information précise sur les exigences relatives aux voyages, au dépistage et éventuellement aux vaccins nécessaires pour leur parcours.
  • Un registre mondial des centres de test et de vaccination – qui permet aux passagers de trouver dans leurs lieux de départ les centres de dépistage et les laboratoires répondant aux normes de dépistage et de vaccination exigées à leurs lieux de destination.
  • Une application Lab qui permet aux laboratoires et aux centres de dépistage autorisés (principalement en Amérique du Nord) de partager de façon sécurisée les certificats de test et de vaccination avec les passagers.
  • Une application de voyage sans contact qui permet aux passagers autorisés à voyager de créer un « passeport numérique », de recevoir les certificats de test et de vaccination et de vérifier qu’ils satisfont les exigences de leur itinéraire, et de partager les certificats de test et de vaccination avec les compagnies aériennes et les autorités afin de faciliter le voyage.
©IATA

Quels certificats reconnus ?

L’harmonisation des normes de vérification numérique du statut vacciné, testé ou guéri de la Covid-19 des passagers fait un pas en avant : les voyageurs titulaires du passeport sanitaire de l’UE (compatible avec l’application française TousAntiCovid) ou de celui du Royaume-Uni peuvent désormais accéder via le Travel Pass à des informations de voyage sur la crise sanitaire pour leur voyage, créer une version électronique de leur passeport précises, et importer leur certificat de vaccination en un seul endroit.

« Les certificats de vaccination COVID-19 deviennent une exigence généralisée pour les voyages internationaux. La gestion des certificats européens et britanniques via IATA Travel Pass est un pas en avant important, offrant commodité aux voyageurs, authenticité pour les gouvernements et efficacité pour les compagnies aériennes »

Dans un communiqué Nick Careen, vice-président principal de l’IATA pour la sûreté et la sécurité des opérations.

Ces informations peuvent selon l’IATA être partagées avec les compagnies aériennes et les autorités de contrôle aux frontières qui peuvent avoir l’assurance que le certificat qui leur est présenté est authentique et appartient à la personne qui le présente.

Bientôt une norme mondiale ?

Normaliser les normes de vaccins numériques est essentiel pour soutenir le « redémarrage sûr et évolutif de l’aviation, éviter les files d’attente inutiles dans les aéroports et garantir une expérience passager fluide », souligne l’association qui « salue le travail accompli par la Commission européenne pour développer, en un temps record, le système DCC de l’UE et ainsi normaliser les certificats de vaccins numériques à travers l’Europe ». S’appuyant sur ce succès, l’IATA « exhorte l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à revoir ses travaux pour développer une norme mondiale numérique de la vaccination ».

Laisser un commentaire