Hommage à Samuel Paty

Hommage à Samuel Paty

Des dizaines de milliers de personnes étaient rassemblées dimanche à Paris place de la République, et dans plusieurs métropoles française, pour rendre hommage à Samuel Paty, le professeur décapité ce vendredi 16 octobre. Mais pas seulement, les expatriés ont aussi exprimé leur solidarité.

«Vous ne nous faites pas peur. Nous sommes la France !»

Jean Castex - Premier Ministre

A Paris, la Marseillaise a résonné

Théâtre de la manifestation historique qui avait suivi les attaques contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher le 11 janvier 2015, la place de la République à Paris s’est remplie en début d’après-midi de milliers de manifestants, enseignants, élus et anonymes venus défendre la liberté d’expression, dire non à « l’obscurantisme » et chanter la Marseillaise.

Vidéo BFM TV

Le premier ministre Jean Castex est apparu dans le cortège parisien. À ses côtés, son ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer et sa collègue déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa « en soutien aux professeurs, à la laïcité à la liberté d’expression et contre l’islamisme ».

Les patrons de La République en marche, Stanislas Guerini, de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, du Parti socialiste, Olivier Faure, et d’Europe-Écologie-Les Verts, Julien Bayou, ont eux aussi prévu de joindre le cortège à la tête de leurs troupes.

À Lyon, la place Bellecour, l’une des plus grandes du pays, était elle aussi noire de 6000 personnes selon la préfecture, réunies face à la statue de l’Homme de Pierre, symbole de la Résistance, un autocollant « je suis enseignant » au revers de leur veste ou une rose à la main.

Quelque 300 personnes se sont également rassemblées à la mi-journée à Nice. « Tout le monde est en danger aujourd’hui, il y a eu d’autres attentats déjà qui visaient un journal ou tout simplement des citoyens comme ici à Nice, et maintenant il faut que ça change », a estimé Valentine Mule, 18 ans, étudiante en première année de droit à Nice.

Hommage national

Un hommage national sera rendu mercredi en coordination avec la famille de l’enseignant assassiné, a annoncé l’Élysée, sans en préciser le lieu.

le professeur d'histoire décapité vendredi dans les Yvelines est devenu le symbole de la liberté de conscience, de la laïcité, de la pensée française.

Les expatriés sous l'émotion

Les expatriés où qu'ils soient dans le monde ont, eux aussi, été particulièrement touchés. L'éducation, le ciment de la nation, est au coeur de leur attachement à la France comme le démontre le succès de nos établissements dans le monde. Les réactions furent nombreuses, souvent marquées par une incompréhension puis par la colère.

"Il est temps de réagir, cela fait bien trop longtemps qu'à travers la situation de ses services publics y a non-assistance à République en danger !"

Mehdi Benlahcen - Président du Groupe Français du Monde, Solidarité et écologie à l'Assemblée des Français de l'Etranger - Professeur au Lycée Français de Lisbonne

À Genève, devant l’Union des Français de Suisse, le Sénateur Ronan le Gleut a rendu hommage à Samuel Paty devant une assemblée choquée par cet acte barbare.

Tandis qu'à Bruxelles, à l'initiative des élus consulaires, et en présence de l'Ambassadrice de France son Excellence Hélène Farnaud Defromont et de M. le Consul Général de France, Raphael Trannoy, les Français de Belgique se sont réunis pour un hommage dans la sobriété et ce malgré les mesures liées à la Pandémie.

Dimanche 18 Octobre 2020 à Bruxelles

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire