Francophobie dans le monde #2 en Belgique

Le match France-Belgique lors de la coupe du monde 2018

Ce n'est pas peu dire que la Belgique a mal vécu le match qui opposa son équipe nationale, les diables rouges,  à notre équipe lors de la demi-finale de la coupe du monde de football en 2018. "Tricheurs", ayant forcément "acheté l'arbitre", pratiquant "l'anti-jeu", les bleus ont évidemment volé leur victoire et ne méritent ni la victoire, ni le sacre face à la Croatie quelques jours plus tard.

Bien entendu ce sentiment ne fut pas unanime dans le royaume mais il fut assez largement partagé. Apothéose d'une relation ambigue de nos voisins du nord vis-à-vis de l'Hexagone. Paradoxale en effet que cette Belgique qui fait ses courses à Carrefour, regarde TF1, téléphone via Orange et paye avec sa carte BNP Paribas et qui pourtant accumule les exemples de sentiments anti-français. De nombreux lecteurs nous ont fait part de situations de racisme notamment dans les propos qui, si ils avaient concerné une autre communauté, auraient fait l'objet de poursuites judiciaires. Pis, les fonctionnaires, policiers ou autres représentants de l'Etat ont une attitude discriminatoire envers les Français et d'autres nationalités. Derrière un esprit communautaire qui semble accueillant, les fractures entre les communautés sont entretenus. Par delà les Français, c'est tout le savoir vivre ensemble belge qui semble s'effriter, et cela commence déjà par eux-même, la Flandre ne comprenant plus sa soeur wallonne.

La Grand Place de Bruxelles bombardée par Louis XIV

Le 14 juillet à Liège

Longtemps territoire des Pays-Bas Espagnols, terre de naissance de Charles Quint, la Belgique eut longtemps une histoire mouvementée avec le Royaume de France. Bombardée par Louis XIV, Bruxelles et sa célèbre Grand Place en garderont des stigmates. A l'inverse, Liège, qui fut une principauté pendant 8 siècles, vécue en parallèle de la France la révolution de 1789 et vota quasi unanimement le rattachement à notre pays. Aujourd'hui encore y est célébré le 14 juillet! La chambre de commerce franco-wallonne et les Franco-belges ainsi que les Français de liège y veillent.

 

Simenon, Brel, Hergé parmi les légendes francophones

Jacques Brel à l'Olympia

Si certains citoyens outre-Quiévrain reprochent, à juste titre, à de nombreux Français un dédain arrogant pour leur pays et leur culture, il est cependant indéniable que cette dernière est largement représentée dans l'Hexagone. Simenon avec son inspecteur Maigret est le troisième auteur francophone le plus lu, Hergé le plus célèbre auteur de bandes dessinées, et Brel une légende de la musique.

Alors pourquoi tant de ressentiments de la part de certains? Une incompréhension réciproque sans doute. Les stupides "blagues belges", qui ont tant fait rire pendant les récréations en France, n'ont pas aidé... Alors que la Belgique en est à plus de 300 jours sans majorité pour un gouvernement et que la question de son avenir se pose une fois de plus, ne peut-on pas se dire que tout est pardonné?

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire