France et Covid-19 : Quelles nouvelles mesures ?

France et Covid-19 : Quelles nouvelles mesures ?

Entre un nombre de nouveaux cas toujours élevé et l’inquiétude suscitée par les variants anglais et d’Afrique du Sud de la Covid-19 en France, le Premier ministre Jean Castex a annoncé des mesures supplémentaires pour tenter d’enrayer un éventuel rebond épidémique lors d’une conférence de presse à 18h à Paris ce jeudi 14 janvier 2021.

“Le virus circule toujours sur le territoire”

Jean Castex lors de la conférence de presse du 14 janvier 2021

Des mesures sévères pour contrer la pandémie

Avec six ministres à ses côtés, Jean Castex a commencé par faire le bilan de l’évolution de la situation. Avec plus de 23 000 nouveaux cas de coronavirus ces dernières 24 heures et 232 décès, l’épidémie Covid-19 ne baisse pas en France. Un plateau viral s’installe avec 16 000 contaminations en moyenne jour. Et pourtant le Premier ministre a estimé que la stratégie française était la bonne, permettant à la France “d’avoir une situation plus qu’honorable face aux autres états européens”.

“Deux variants ont été repérés sur le territoire national. Le premier, vous le connaissez, c’est le variant identifié en Angleterre. On sait qu’il est plus contagieux de l’ordre de 30 à 70%, nous disent les scientifiques. Ce virus est potentiellement plus contagieux chez les enfants. Il ne donne pas plus de formes graves du virus qui circule en France.”

Olivier Veran, Ministre de la santé, présent à la conférence de presse du 14 janvier 2021

Un couvre-feu généralisé à 18h

Si un reconfinement a, pour l’instant, été écarté, un couvre-feu à 18 heures généralisé à l’ensemble du territoire est décrété, au-delà des vingt-cinq départements actuellement concernés par la mesure. L’exécutif s’inquiète de la circulation du variant britannique, réputé davantage contagieux, et qui a provoqué une flambée épidémique outre-Manche.

Dès samedi 16 janvier 2021, pendant le couvre-feu, seuls certains déplacements sont possibles, à condition de se munir d’une attestation notamment :

  • se rendre ou revenir de son lieu de travail, à une formation professionnelle, effectuer un déplacement professionnel ne pouvant être reporté ;
  • des motifs familiaux impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires, notamment aux personnes en situation de handicap ou pour la garde d’enfants ;
  • des motifs médicaux : aller à l’hôpital, examens et soins ne pouvant être assurés à distance et achat de médicaments ;
  • participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative (maraudes des associations de lutte contre la pauvreté ou distributions d’aides alimentaires à domicile) ;
  • les personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
  • promener un animal domestique autour de son domicile.

Le non-respect du couvre-feu entraine :

  • Première sanction : une amende de 135 euros, majorée à 375 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
  • En cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 euros, majorée à 450 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
  • Après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3750 euros passible de 6 mois d’emprisonnement.

Fermetures des frontières ?

Nous allons durcir fortement les conditions d’entrée sur le territoire nationale dès lundi

Jean Castex lors de la conférence de presse du 14 janvier 2021

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a annoncé dès jeudi après-midi, que le gouvernement allait renforcer les mesures pour lutter contre le Covid-19 dans les territoires ultra-marins, notamment dans les îles de l’océan Indien et en Guyane. Il faudra donc présenter un test négatif pour se rendre dans les territoires ultra-marins.

Les pays hors de l’Union européenne

Pour la métropole, de nouvelles restrictions ont été mises en place pour des voyages en provenance ou à destination des pays hors de l’UE pour tous les voyageurs dont les Français expatriés. Les tests seront bien évidemment obligatoires mais désormais le résultat négatif sera à présenter lors de l’embarquement (train, avion, bateaux) où aux frontières terrestres (hors Schengen). Dans tous les cas, le voyageur expatrié ou non devra se conformer à une mesure de quarantaine qui ne pourra s’achever qu’après un nouveau test négatif à l’issue d’une période de 7 jours.

Si vous êtes Français résident hors de France et que vous êtes positif ou que vous ne pouvez pas réaliser de tests, vous devrez demander un laissez-passer aux services consulaires. Pour l’obtenir, vous devrez démontrer la raison impérieuse qui vous oblige à rentrer en France.

Les pays de l’Union européenne

Aucune décision n’a été annoncée pour les pays de l’espace Schengen cependant la France va demander lors du prochain Conseil des chefs d’Etats européens la mise en place d’un dispositif commun aux frontières intérieures. La circulation sera donc de nouveau réduite et de nouvelles problématiques s’annoncent, donc, pour les frontaliers.

Et les écoles ?

Comme recommandé par le conseil scientifique, aucune fermeture des écoles n’est pour l’instant envisagée.

Mais de nouvelles mesures sanitaires vont y faire leur apparition. Les cantines sont un lieu d’inquiétude pour le gouvernement, notamment en raison du brassage des élèves et du non-port du masque dans ces lieux clos. C’est pourquoi un protocole sanitaire plus strict sera mis en place. Il s’appliquera aussi aux établissements à l’étranger selon le ministère.

Plus de 300 000 tests seront réalisés dans les établissements scolaires, on ne sait pas encore si le dispositif s’appliquera aux écoles, collèges et Lycées sous contrat avec l’AEFE.

Toujours pas de Culture ni de Sport

Fermés depuis le reconfinement fin octobre, cinémas, théâtres et salles de spectacle étaient prêts à rouvrir le 7 janvier comme annoncé en décembre. Cette semaine, il n’avait aucun espoir. Et pour une fois, ils ne furent pas déçu, tous les établissements restent fermés. C’est aussi le cas pour les restaurants et bars et pour les stations de Ski qui ne rouvriront pas en janvier et surement pas en Février.

La campagne de vaccination : le pari français

En France, à compter du 18 janvier, la campagne de vaccination contre le Covid-19 va passer à la vitesse supérieure : les plus de 75 ans ne résidant pas en Ehpad pourront à leur tour se faire vacciner. Ces personnes peuvent dès ce jeudi 14 janvier prendre-rendez-vous pour faire l’objet d’une première injection.

Ce dispositif s’appuie sur un site internet permettant de prendre rendez-vous. Problème, depuis son lancement le site Internet ne permet pas l’inscription. Mais pour le ministère de la Santé il s’agit juste d’un contretemps.

“Le site n’est pas en panne. Il a été bloqué volontairement et temporairement par le ministère de la Santé, le temps de rentrer tous les centres de vaccination répertoriés. Il sera opérationnel demain matin”

Olivier Vera – le ministère de la Santé à nos confrères de BFMTV

Olivier Veran avait déjà indiqué que les Français de l’étranger devraient se rendre en France pour être vaccinés, lors de son intervention sur BFM jeudi 7 janvier. L’idée d’une campagne via les réseaux consulaires s’éloigne de plus en plus… Jean-Baptiste Lemoyne n’en a pas parlé lors de ses voeux pour l’année 2021.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire