Forte baisse du nombre de chômeurs en France au 4e trimestre, -3,1 % sur 2019

Pôle emploi a publié ce lundi à midi le nombre de demandeurs d'emploi inscrits sur ses listes au 4e trimestre 2019. Et comme le gouvernement l'avait laissé dire, ils confirment l'embellie sur le front du chômage observée tout au long de l'année.

En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A (sans aucune activité) a baissé de 1,7 % (–55 700) ce trimestre, une diminution jamais vue depuis le 4e trimestre 2007.

Sur l'année, la baisse est de 3,1 %, une première depuis 2007 également. Fin 2019, il y avait donc 3 308 800 personnes sans emploi. Il s'agit du chiffre le plus bas depuis le 4e trimestre 2013.

« Mon objectif, c'est le plein-emploi. Je ne sais pas à quelle échéance, si c'est en 2025 ou un peu plus loin. C'est-à-dire autour de 5 %, ça doit être ça notre objectif partagé » Bruno Le Maire (Ministre de l'économie français)

Des baisses dans toutes les catégories

Les autres catégories sont également en forte baisse. Le nombre de personnes exerçant une activité réduite courte (catégorie B) diminue lui de 3,3 % par rapport au trimestre précédent et celui des personnes en activité réduite longue (catégorie C) recule de 0,5 %. Au total, le nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B, C diminue de 1,6 % ce trimestre (–87 700) et de 2,9 % sur un an pour s'établir à 5 442 900 personnes. En y ajoutant les départements-régions d'outre-mer, hors Mayotte, le nombre de demandeurs d'emploi s'élève à 3 553 700 pour la catégorie A et diminue de 1,7 % sur le trimestre (–3,3 % sur un an). Pour les catégories A, B, C, ce nombre s'établit à 5 740 200. Il diminue de 1,6 % ce trimestre et recule de 3 % sur un an.

Objectif : 7 % de chômeurs

Pour le premier semestre 2020, l'Insee prévoit une progression moins forte des créations d'emploi mais toujours supérieure à celle de la population active. Selon de récentes projections, le taux de chômage pourrait diminuer à 8,2 % mi-2020, son plus bas niveau depuis la fin 2008.

Rappelant lundi que le président Emmanuel Macron avait fixé l'objectif d'arriver à 7 % à la fin de son quinquennat, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a souhaité sur Franceinfo être « encore plus ambitieux ». « Mon objectif, c'est le plein-emploi. Je ne sais pas à quelle échéance, si c'est en 2025 ou un peu plus loin. C'est-à-dire autour de 5 %, ça doit être ça notre objectif partagé », a-t-il insisté.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire