Financement des écoles françaises à l'étranger, une issue en vue?

Notre pays est surprenant : au moment  où son Président exprime une grande ambition pour notre réseau d’écoles à l’étranger dont il veut doubler le nombre  d’élèves d’ici à 2030, son administration des Finances interrompt le processus qui permet à nos écoles qui veulent se créer,  s’agrandir, se moderniser, d’obtenir la garantie de l’Etat pour le financement de ces opérations !

 166 projets depuis 1975

Le Sénateur Jacques Habert

Ce dispositif, géré par l’ANEFE (Association Nationale des Ecoles  françaises de l’Etranger) a permis, depuis sa création en 1975 par le Sénateur des Français de l’étranger Jacques Habert, de  faire  bénéficier de la garantie de l’Etat 166 projets,  au bénéfice de 112 écoles, dans 95 pays. L'ANEFE joue le rôle d'intermédiaire pour l'obtention de prêts par les écoles du réseau à l'étranger.

Abrité par le Sénat, il n’a, depuis, pas coûté le moindre denier à l’Etat, ni en garantie, ni en fonctionnement.

 Processus bloqué par le Ministère des Finances

Aujourd’hui sa structure (héritée de son histoire) ne convient plus aux responsables concernés  du Ministère des Finances qui a bloqué le processus depuis plus d’un an. Il s'agit en effet d'une association 1901 alors qu'elle joue le rôle dans les faits d'un établissement financier.

Ce blocage pose problème en raison des besoins des établissements qui veulent se développer ou se créer comme cela est souhaité au plus haut niveau de l’Etat.

Un autre problème est que si la structure actuelle est remplacée, modifiée, adaptée, par quoi? Cela n'est pas indiqué pour le moment et dans tous les cas il est fort à parier que la nouvelle structure n'aura pas forcément les mêmes caractéristiques: proximité avec le terrain, expérience, connaissance des enjeux.

 Le Ministère des Affaires Etrangères attentif

Le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé de mettre en œuvre l’ambitieux plan de développement qui vient d’être présenté regrette, lui aussi, cette interruption.

Il faut seulement souhaiter que son influence lui permette d’obtenir une solution raisonnable.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire