Europe : chargeur universel pour les smartphones

Europe : chargeur universel pour les smartphones

Le Parlement européen réclamait la mise en place d’un chargeur universel pour les smartphones (le port USB type-C) depuis plus d’une décennie… Ce 7 juin, un accord a été trouvé par les co-législateurs européens. Cette mesure devrait rejoindre les « success story » industrielles à l’européenne – comme la fin du « roaming » dans le domaine des communications téléphoniques ou l’introduction du Règlement général sur la protection des données (RGPD), pour mieux protéger les données personnelles des Européens.

Des avancées majeures, en particulier pour les expatriés qui ont tiré de nombreuses économies avec la fin du roaming en Europe par exemple.

Objectif : réduire les déchets

L’objectif de cette nouvelle directive européenne est simple : qu’il ne soit plus nécessaire d’acheter un nouveau chargeur lors de l’acquisition d’un nouveau smartphone, appareil photo, tablette, écouteurs, haut-parleurs portables ou consoles de jeux vidéo portables et que tous les appareils puissent être rechargés grâce au même dispositif. Les ordinateurs portables seront, eux, concernés par les nouvelles règles 40 mois après l’entrée en vigueur de la directive.

Apple dans le viseur

Tous les négociateurs étaient favorables à l’idée d’introduire un chargeur universel, au grand dam des géants du numérique (Apple en tête), et les pierres d’achoppement entre les co-législateurs étaient peu nombreuses. Quelques détails techniques devaient être réglés en ce début d’année, rien de très « politique » n’était en jeu, les chefs d’Etats européens ayant donné leurs accords dès le mois de janvier.

Selon le commissaire européen responsable du Marché intérieur Thierry Breton, c’est en effet bel et bien « l’intérêt général de l’UE qui a prévalu ». Les consommateurs européens pourront aussi choisir, au moment de l’achat, s’ils ont besoin ou non d’un nouveau câble pour charger leur appareil.

Mise en application fin 2026

Le texte, qui doit encore être formellement validé par le Conseil de l’UE et le Parlement européen (probablement en septembre) et qui s’appliquera 24 mois après sa publication au Journal officiel de l’Union européenne (JOUE), n’est pas parfait pour autant : il ne couvre pas les appareils qui peuvent se charger sans fil. Le Parlement européen avait donc invité l’exécutif européen à « présenter une stratégie d’ici à la fin 2026 garantissant un niveau minimum d’interopérabilité pour toutes les nouvelles solutions de chargement ».

« Pour que cette technologie [la recharge sans fil, ndlr.] puisse se développer sur le marché pour davantage d’appareils, la Commission travaillera à l’harmonisation de la recharge sans fil pour les appareils radioélectriques ainsi qu’à l’interopérabilité, sur la base des développements technologiques »

Le Conseil de l’UE dans un communiqué.

Une nouvelle occasion pour les industriels et les politiques de négocier !

Et hors d’Europe

Pour ceux qui vivent hors d’Europe, une question se pose. Est-ce que mon smartphone sera compatible avec ce nouveau chargeur ? Dans la plupart des cas, la compatibilité sera assurée grâce au choix de la technologie déjà répandue, le port USB-C !

USB est un acronyme composé des premières lettres de trois mots de langue anglaise : Universal Serial Bus. Autrement dit un « bus de série universel », le « bus » en question ici étant un bus informatique, c’est-à-dire un dispositif permettant de transférer des données.

Dans le langage courant, ce terme désigne notamment des ports informatiques qui peuvent figurer sur votre ordinateur ou un chargeur secteur (souvent de type « A ») ou sur votre téléphone (souvent de type « micro-B » ou « C »). C’est aussi une manière de désigner le câble, équipé de ces ports, qui permet de relier plusieurs appareils entre eux ou de les recharger.

Pour ceux détenant un smartphone dont les fabricants garderont, hors de l’Union européenne, leur propre technologie, on pense ici bien sûr en premier à Apple, il faudra alors penser à acquérir avant de partir ou sur place un adaptateur comme il en existe de nombreux sur le marché.

Auteur

  • Samir Kahred a suivi ses parents dont le père était ingénieur dans une succursale du groupe Bouygues. Après une scolarité au Lycée français et des études au Caire, il devient journaliste pour des médias locaux et correspond pour lesfrancais.press

Laisser un commentaire