Etat d'alerte dans les aéroports européens

Etat d'alerte dans les aéroports européens

Après la pandémie, les organismes privés comme publics chargés des zones aéroportuaires ont du mal à retrouver leur rythme de croisière. Avec que les flux grossissent à l’entrée de ce premier été aux restrictions anti Covid-19 minorées, l’état d’alerte est sonné dans les aéroports européens par les associations de voyageurs et les syndicats.

Files d’attente, vols retardés, réception des bagages fastidieuse, risquent de nous accompagner tout cet été 2022 dans les aéroports européens. Ce mercredi 08 juin 2022, la direction générale de l’aviation civile française (DGAC) a demandé aux compagnies de réduire leur nombre de vols entre 7h00 et 14h00 jeudi 09 juin, alors que plusieurs aéroports européens ont récemment été confrontés à d’énormes difficultés de gestion des voyageurs en raison d’un manque de personnel.

L’avant-goût britannique

Annulations de vols, chaos dans les aéroports : début juin, les critiques pleuvaient au Royaume-Uni, dénonçant le manque de préparation du secteur aérien avant le jubilé de la reine Elizabeth II et une saison estivale qui s’annonce chargée.

Le secteur aérien a été l’un des plus durement touchés par la pandémie de Covid-19, qui a cloué au sol une grande partie du trafic au fil des confinements et des restrictions au voyage, conduisant compagnies et aéroports à licencier des milliers d’employés.

Terminal F de l’aéroport CDG en 2021 pendant la pandémie ©ADP

Les compagnies étaient « mal préparées » à la reprise de la demande, a accusé le vice-Premier ministre, Dominic Raab sur Sky News mercredi alors que les voyages ont repris au quart de tour à l’approche d’une saison estivale libre de restrictions sanitaires. Et ce moment d’honnêteté du vice-Premier ministre britannique vaut pour les aéroports européens. ils sont tous confrontés aux mêmes problèmes : manque de personnel formé et habilité, trésorerie éprouvée par les deux derniers exercices empêchant une mise à niveau des dispositifs informatiques, etc. A Bruxelles, il manquait au premier juin 1200 employés, c’est plus du double sur les aéroports parisiens.

Les syndicats mobilisés en France

Pour FO au micro de BFMTV, « le chaos subi depuis plusieurs semaines par les salariés travaillant sur les nombreuses plateformes aéroportuaires en France et en Europe est intolérable ». Le syndicat estime à 15.000 le nombre d’emplois perdus en deux ans dans le secteur aérien en raison de la pandémie de Covid-19, ce qui aboutit à des « salariés pressurisés ».

Ainsi ce jeudi 09 juin, L’ensemble des syndicats de l’aéroport de Roissy (CGT, FO, CFDT, CFTC, CFE-CGC, Unsa et SUD) appellent tous les salariés de la plateforme à se mobiliser pour réclamer une hausse de salaire de 300 euros « sans conditions, pour toutes et tous ». Au final, c’est un 1/4 des vols qui seront annulés. Un mouvement qui sera répété autant que fois que nécessaire précisent-ils !!! L’été s’annonce bien pour les voyageurs…

Des voyages à mieux planifier

Les directions des aéroports européens ont donc appelé les touristes à planifier au mieux leurs déplacements afin de permettre la meilleure anticipation des flux dans les zones aéroportuaires.

Et coup de chance, il apparait déjà que le phénomène des réservations en dernière minute sera beaucoup moins prononcé cet été qu’il ne l’a été lors des vacances d’hiver ou de printemps. Le relâchement des mesures Covid-19 dans une bonne partie du monde a en effet poussé les réservations à la hausse.

L’exemple marocain

Et pourtant d’autres pays ont trouvé des solutions, comme le Maroc qui relancé son opération Marhaba. La version 2022 a débuté ce dimanche 5 juin 2022, au niveau de l’aéroport international Mohammed V de Casablanca, dans de bonnes conditions pour accueillir les Marocains résidant à l’étranger (MRE) permettant ainsi aux touristes d’être pris en charge par les équipes usuelles de l’aéroport. L’opération Marhaba, lancée sous l’égide de la Fondation Mohammed V pour la solidarité, a été entamée par l’arrivée de centaines de Marocains du monde.

De même, une attention particulière a également été portée au renforcement des effectifs chargés de l’accueil et de l’orientation des passagers quelle que soit la nationalité. Ainsi, le centre de relations clients de l’Office reste opérationnel 24/24 et 7j/7 sur le numéro local 080 1000 224, le site internet www.onda.ma et les pages officielles sur les réseaux sociaux.

La France qui compte désormais 3 millions d’expatriés dont 70% rentrent pendant la période estivale pourrait s’inspirer d’un tel dispositif.

Laisser un commentaire