Elections européennes : analyse de lendemain de scrutin

Les élections européennes auront déjoué de nombreux pronostics. La participation qui était annoncée extrêmement faible fut au final honorable à environ 54%.

Le Rassemblement National est en courte tête à 23% devant la liste Renaissance à 22,5%. La liste Europe Ecologie Les Verts complète à la surprise générale le podium à 12,5% alors que LR et les forces de gauche de la France insoumise et du PS s’effondre avec des scores entre 6,5% et 8,5%.

"le socle électoral de la majorité se consolide" Thierry Masson (LREM - Belgique)

Bruxelles – Crédits photos : Union des Français de Belgique

Chez les Français de l’étranger, 1,200,000 inscrits et une participation de 18,36%

Chez les Français de l’étranger, 1,200,000 inscrits et une participation de 18,36%. Les résultats, définitifs, donnent la liste Renaissance très largement en tête avec 36,84% des voix devant EELV à 20,52% et la liste des Républicains à 8,33%. Le RN est 4ème à 7,10%. Ce score confirme la très forte avance des soutiens du président de la République chez les Français de l’étranger, qui avaient déjà obtenu 10 députés sur 11, mais recompose le paysage de l’opposition avec l’apparition d’EELV au détriment notamment de la France insoumise qui faisait le deuxième score aux législatives 2017 au Benelux ou encore en péninsule ibérique.

Un taux de participation variable selon les sections

Les taux de participation par région des Français de l’étranger ne sont pas encore disponibles mais ils varient fortement. A Hong Kong et Macao par exemple, la participation est supérieure au taux global de 18,36% à 24% et plus

de 8502 votants. La liste Renaissance y est très largement en tête à plus de 54% des voix devant EELV à 15% et LR à 11,4%.

« un besoin de restructurer le message envoyé par la droite républicaine française qui ne semble plus audible » Catya Martin (LR - Hong Kong)

Catya Martin, élue consulaire LR, se réjouit de cette très forte participation, par rapport au chiffre de 9,98% en 2014. Elle constate également « un besoin de restructurer le message envoyé par la droite républicaine française qui ne semble plus audible ».

" un long chemin plein d’humilité " Georges Francis Seingry, ancien vice-président LR de l’Assemblée des Français de l’étranger,

En Belgique, le taux de participation fut de 26% avec là aussi la liste Renaissance très largement en tête avec 35% des voix devant EELV et la liste PS / Place publique. L’élu consulaire Thierry Masson (LREM) se félicite du score de la liste Renaissance et si il regrette celui du RN, il indique estimer qu’il ne s’agit pas d’un vote sanction et que le socle électoral de la majorité se consolide. Georges Francis Seingry, ancien vice-président LR de l’Assemblée des Français de l’étranger, admet que cela montre que la droite ne s’est pas encore remise du résultat des présidentielles de 2017 et qu’ "un long chemin plein d’humilité" les attend.

Un soulagement au sein de la majorité

« le combat contre la démagogie est la mère des batailles » Roland Lescure

Le député LREM des Français d’Amérique du Nord, qui ont massivement participé au scrutin, porte plusieurs constats : la fin des partis traditionnels et que « le combat contre la démagogie est la mère des batailles ».

Député des Français de l'Etranger - LREM

Sa collègue députée des Français d’Asie, Océanie et d’Europe orientale Anne Genetet, a relayé un message loin d’être anodin : c’est le vote des Français de l’étranger qui a permit à la majorité présidentielle de réduite l’écart avec RN qui était annoncé, en début de soirée électorale, plus important que le résultat final, à 200 000 voix d’écart.

Plusieurs Français candidats sur des listes d’autres pays européens

Quelques candidats français figuraient sur les listes de formations politiques d’autres pays de l’UE comme le permet la loi électorale. Nicolas Barnier, fils du chef négociateur du Brexit, était notamment 3ème sur la liste du parti de centre droit francophone MR, échouant cependant à être élu.

Ugo Lopez de LREM figurait pour sa part sur la liste libérale espagnole de Ciudadanos. Les libéraux ont fait une percée significative mais la place accordée à M. Lopez ne lui permettra pas de siéger dans l’hémicycle à Strasbourg et Bruxelles.

Ce scrutin aura en tout cas montré que les Français de l'étranger s'intéressent à ce scrutin. Ne pas oublier à cet égard qu'aux chiffres français de la participation il faut ajouter ceux, nombreux, qui ont donc fait le choix, quand ils résident dans l'UE, de voter pour des listes de leur pays de résidence. Le scrutin aura montré aussi que les Français de l'étranger demeurent soutenir la majorité présidentielle et porter beaucoup moins de soutien que ceux de l'Hexagone aux idées du Rassemblement National.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire