Doit-on avoir peur du variant XBB.1.5 ?

Doit-on avoir peur du variant XBB.1.5 ?

Selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis, la plus récente forme du virus, soit le variant XBB.1.5, va acquérir rapidement le statut de variant dominant.

Selon des données publiées vendredi dernier, le XBB.1.5 représentait 41 % des nouvelles infections, contre seulement 4% au début du mois.

Le nouveau variant est particulièrement virulent dans le nord-est des États-Unis, où il représente environ trois infections sur quatre et est en train de se répandre en Europe et donc en France. Il est aussi à l’origine de la reprise de la pandémie en Chine.

Les premières recherches scientifiques laissent entrevoir que le variant XBB.1.5 serait apte à échapper aux anticorps générés par la vaccination ou une infection précédente à la COVID-19. Cependant malgré sa haute contagiosité, il ne semble pas causer de symptômes plus graves que ses prédécesseurs.

Dépistage du nouveau variant aux USA en janvier 2023 ©Reuters

Gauthier Seys, de la Radio des Français dans le monde, a reçu le virologue français expatrié aux USA Eric Crampon, pour faire le point sur les risques liés au XBB.1.5.

Nous profitons de ses connaissances et de son expertise pour faire un point sur ce qu’est un vaccin, sur les grandes pandémies que nous avons connu, et, évidemment, sur l’arrivée de la Covid-19 qui n’a pas fini de faire le tour du monde.

Après un début 2020 qui a brusquement mis a l’arrêt quasi toute la planète, chaque pays s’est organisé entre confinement, masques, gestes barrières et puis surtout, avec l’arrivée très rapide via une technologie prête mais jamais encore utilisé de façon massive : l’ARN.

Aujourd’hui, avec le changement brutal de stratégie en Chine, un nouveau variant a commencé son tour du monde. Déjà très puissant aux USA, le XBB.1.5, nouveau variant d’Omicron, pourrait – aucune certitude pour le moment – résister un peu mieux à la barrière des vaccins, même si, selon Eric, la population mondiale a développer une certaine résistance à ce virus qui va maintenant s’installer durablement, comme la grippe a déjà pu le faire.

Ecoutez l’interview avec Eric Crampon

Auteur

Laisser un commentaire