Covid-19 et la France : nouveau confinement, vaccination en entreprises, etc.

Covid-19 et la France : nouveau confinement, vaccination en entreprises, etc.

Pour l'heure, le confinement généralisé sur tout le territoire n'est pas encore d'actualité. Le gouvernement estime qu'il est tout à fait possible que les Français ne soient "plus jamais confinés", mais il faut se préserver de tout excès d'optimisme. En attendant de nouvelles mesures sont mis en place au niveau local.

3 fois plus de contamination dans les Alpes-maritimes

Le gouvernement, avec le préfet des Alpes-Maritimes et le maire de Nice, ont décidé d'instaurer un confinement local à Nice et dans toutes les communes du littoral du département (de Menton à Théoule-sur-mer).

Cette nouvelle disposition est applicable dès ce week-end du vendredi 18h au lundi 6h00, pour au moins 15 jours. Les autorités agissent ainsi pour tenter de faire baisser le taux d'incidence, qui s'élève à plus de 700 pour 100 000 habitants. Un chiffre gigantesque, trois fois plus élevé que dans l'ensemble de la France, qui témoigne de la circulation très active du Covid dans la région.

Etre vacciné en entreprise

Les médecins du travail pourront administrer le vaccin AstraZeneca à compter du 25 février aux salariés de 50 à 64 ans atteints de co-morbidités, a précisé aujourd'hui le secrétariat d'Etat chargé des retraites et de la santé au travail.

A l'instar des médecins généralistes, les médecins du travail «doivent se rapprocher de la pharmacie d'officine de leur choix, pour s'identifier et se procurer des doses du vaccin AstraZeneca sous le même régime de contingentement», précise le texte.

L'ANSM a estimé que les effets secondaires du vaccin AstraZeneca, «en cours d'évaluation au niveau européen», ne remettaient pas en cause son «rapport bénéfice/risque».

Cette disposition s'applique donc aussi aux expatriés détachés par leur entreprise à l'étranger. Mais pour cela il faut se rendre en France comme pour tous les expatriés.

Sanofi va produire un vaccin

La décision du laboratoire Sanofi de produire en France le vaccin contre le Covid-19 de son concurrent américain Johnson & Johnson est «une très bonne nouvelle» qui va «élargir l'offre» dans la campagne vaccinale, a salué aujourd'hui l'Elysée.

L'Elysée a précisé que cet accord allait «permettre de produire chaque mois environ 12 millions de doses de vaccins» à partir de l'été qui seront distribuées en France et dans d'autres pays européens. Ce partenariat répondra ainsi à «l'enjeu majeur» qui est d'«avoir de plus en plus de vaccins avec des technologies différentes», notamment pour répondre aux variants du virus.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire