Coronavirus: le point en Australie

Coronavirus: le point en Australie

1 avril 2020 Non Par Redaction

En Australie, la mobilisation s'organise: le gouvernement français a organisé un vol spécial à tarif négocié, entre Perth et Paris, opéré par Qatar Airways le 31 mars et un autre le 2 avril.

"Ce sont des mesures exceptionnelles" Anne Boillon  - Consule Générale de France à Sydney

Anne Boillon, Consule Générale de France à Sydney

Ont été contactées par courriel les personnes prioritaires : mineurs, personnes vulnérables, jeunes en situation de grande précarité, et certains personnels de santé requis en France

Le vol affrété par le gouvernement français qui reliera Sydney à Paris le jeudi 2 avril n’est pas encore complet. Il part à 17h, et est accessible au prix de 850 euros.

Si vous êtes intéressé, il faut vous faire connaître très rapidement.

Envoyer : un courriel avec votre nom, prénom, date de naissance et la copie/photo de votre passeport avec le numéro clairement visible à l’adresse volspecialsydneyparis@gmail.com

La grande précarité de certaines familles françaises en Australie

De fait, certaines personnes se trouvent dans une situation très précaire, ainsi témoigne Carolyn : « Mes parents âgés  de plus de 70 ans, ont entrepris le long voyage jusque L'Australie pour rendre visite à leurs deux petites filles âgées de 2 ans et de 6 mois. Ils sont arrivés à Melbourne le 6 mars."  En moins de deux semaines le pays a fermé ses frontières, tous les vols ont été annulés dont leur retour avec Emirates, et les points d'escales ont fermé (Hong Kong, Singapour, Abu Dhabi). Aucune nouvelle de la compagnie aérienne, qui a simplement annulé le vol.

Très peu d'avions circulent encore

L'assurance voyage contractée avant le départ nous confirme qu'elle ne couvre pas le Covid a l'étranger, car c’est une pandémie et donc une cas de force majeur. Cette notion libère les assureurs et autres prestataires de leurs engagements contractuels. Et donc l'épidémie s'est répandue en Australie, les obligeant donc à retirer les enfants de la crèche et à travailler à la maison afin de protéger les parents âgés en visite familiale.

En sus comme dans de nombreux pays anglo-saxons, la couverture maladie est chère et certains ont dû débourser jusqu'à 1500 euros par personne pour obtenir une assurance maladie  couvrant le de Covid a l’étranger. Mais il n'y pas le choix.   Deuxième surprise, le prix des vols ! Alors que le dernier avion aux tarifs négociés part ce jeudi 02 avril, les vols retour désormais proposées par les seules compagnies qui assurent les liaisons sont à des tarifs délirants (10,000 euros le siège en économique). Cependant, comme indiqué plus haut, le vol n'est pas encore complet. L'information a donc du mal à circuler. Le Courrier Australien, plus vieux média dédié aux expatriés francophone au Monde (fondé en 1892), tient à jour l'ensemble des informations et fait le lien à l'image de la French Radio au Portugal entre tous les expatriés.

Les élus informent régulièrement

Et la situation l'exige, en effet, au 1er avril en Australie, déjà 20 décès indiqués et 4700 cas détectés.

Les alliances françaises pourraient souffrir de l'annulation du festival du film français

Les élus, tel Sébastien Vallerie, conseiller des Français de l’étranger dans la région, communique régulièrement sur la situation en Australie. Il a notamment mis en garde concernant les conséquences pour le réseau des Alliances Françaises, particulièrement impacté par le report du 31 Festival du Film Français. Autre établissement qui pourraient se retrouver en situation précaire, les lycées français du réseau de l’AEFE, tous fermés et sous très forte pression financières.

Lumière dans ce chaos, sur place, la solidarité s’organise, à l’image de Sabrina qui a trouvé un logement à 34 Français en détresse, et ce de manière bénévole. Tristan lui s’inquiète de savoir si il peut être expulser de son logement en cas de non-paiement du loyer, aucune protection n' a été mise en place ! En sus,  effectivement cela pourra être le cas si il a perdu son emploi, là aussi la seule réponse est l'assurance privée qui si le cas de force majeure est déclaré aussi en Australie pourra s'abstenir de verser le chômage du. Encore une fois, les limites d'un capitalisme libéral se heurtent à la réalité d'une pandémie.

Elodie, Jordan et Jérémy, eux, ont des problèmes à s’assurer que leur vol, opéré par des compagnies du golfe, sera maintenu. Les informations sur le site de la compagnie sont, à l'heure où on écrit ces lignes, rassurantes, mais rien n'est assuré, les vols peuvent être interrompus à tout moment et sans garantie d'être reprogrammés ou remboursés.

Une situation très compliqué pour beaucoup de nos compatriotes présents en Australie !