Avions : toujours en retard ? Les chiffres Eurocontrol 2023

Avions : toujours en retard ? Les chiffres Eurocontrol 2023

Les avions n’ont jamais été aussi nombreux à voler. Le 12 juillet 2023, le site Flightradar relevait en direct 137.225 vols commerciaux zébrant le ciel. Un nouveau record qui effaçait le précédent établi… quelques jours auparavant (134.396). Beaucoup d’avions, donc, pour transporter des millions de touristes friands de vacances malgré l’inflation. Pourtant le secteur aérien et aéroportuaire a toujours autant de mal à reprendre sa vitesse de croisière après l’anémie de la période Covid.

2022, le pire millésime de l’Histoire 

L’été dernier, le véritable chaos signalé dans plusieurs aéroports comme Londres-Heathrow, Amsterdam ou Francfort avait sonné comme un sérieux avertissement : des milliers de vols annulés, des retards en pagaille, des bagages perdus… La France s’en était à peine mieux tirée. L’affaire des bagages de Roissy reste encore en mémoire et, au final, 1 avion sur 5 était en retard en 2022 dans l’Hexagone. Ainsi l’autorité de la qualité de service dans les transports a placé le millésime 2022 comme «l’une des pires [années]» pour la ponctualité des trains et des avions dans notre pays. Cette tendance ne va vraisemblablement pas s’inverser dans le ciel cette année, 2023, selon les derniers chiffres d’Eurocontrol.

2023 sur la même ligne ?

Au-delà de son fléchissement naturel lié à la hausse du trafic, notamment durant les fêtes de fin d’année ou la période estivale, la ponctualité du transport aérien en Europe a connu un niveau historiquement bas. Les chiffres des dernières semaines de juillet montrent que presque la moitié des vols partent avec au moins 15 minutes de retard. Et si une partie de ce retard est comblée durant le trajet, la tendance à l’arrivée reste proche.

avion
Presque la moitié des vols partent avec au moins 15 minutes de retard

L’organisme qui supervise le trafic aérien au niveau continental dresse un bilan peu élogieux de la ponctualité dans les aéroports, qui apparaît sensiblement moins bonne que les années précédentes. En particulier en France. Notre pays occupe le dernier rang sur 41 pays analysés par Eurocontrol pour les départs ; et la 21e pour ce qui est de la ponctualité à l’arrivée. Les acteurs avaient pourtant sonné le branle-bas de combat.

Mais la France accumule les difficultés. «Notre pays reste globalement le plus survolé d’Europe avec des aéroports parmi les plus importants» , contextualise le spécialiste de l’aéronautique et spécialiste de la sécurité aérienne Xavier Tytelman, interrogé par l’AFP. Et à cette échelle, «le moindre retard d’une minute s’amplifie avec des effets en cascade, surtout quand les moyens sont déjà saturés, comme celui d’Orly». La plateforme du sud parisien ne dispose donc d’aucune marge, d’autant qu’elle est la seule de sa catégorie internationale à avoir un couvre-feu entre 23h30 et 6h.

Grève des contrôleurs aériens le vendredi 15 septembre 2023

Un préavis de grève a été déposé par le SNCTA (syndicat majoritaire du contrôle aérien) pour la journée du vendredi 15 septembre 2023 « de la prise du service du matin à la fin du service de nuit”. Une nouvelle journée d’actions qui devrait plomber un peu plus les statistiques françaises. 

Les contrôleurs aériens seront en grève le vendredi 15 septembre 2023 pour demander des augmentations de salaire en raison du contexte inflationniste. Des perturbations sont à prévoir dans les aéroports de Paris et des grandes villes de France.

Auteur/Autrice

Laisser un commentaire