Arnaud Lacheret : « Les femmes jouent le rôle de micro-modèle »

Arnaud Lacheret : « Les femmes jouent le rôle de micro-modèle »

A l’occasion de la sortie de son nouveau livre, Femmes, cadres, musulmanes… Une intégration à la française, Arnaud Lacheret a accordé une interview à LesFrancais.press.

Arnaud Lacheret vient de faire paraitre son nouveau livre Femmes, cadres, musulmanes… une intégration à la française, aux éditions Le Bord de l’eau. Dans cet échange, le docteur en sciences politiques et directeur de la French Business School, école de l’Essec à Bahreïn, revient sur la genèse de son livre et les thèmes abordés.

La genèse du livre

Arnaud Lacheret s’est installé au Bahreïn lorsqu’il a été missionné par le gouvernement français pour représenter l’Essec et l’excellence de l’enseignement supérieur français. Une fois sa mission terminée, le directeur de l’école lui a proposé de rester sous les mêmes conditions. Il s’est empressé de répondre par l’affirmative.

Avant d’arriver au Moyen-Orient, Arnaud Lacheret a déambulé entre l’enseignement supérieur et la politique.  Plusieurs fois en poste dans des mairies de banlieues, il a commencé à percevoir et regarder le fait religieux et l’Islam de manière différente. Ce champ d’étude s’est élargi au Bahreïn et il s’est rendu compte qu’il avait un accès privilégié aux femmes musulmanes. C’est ainsi que son deuxième livre est né. Pour le troisième, celui présenté aujourd’hui, il a inversé la dynamique : il s’est posé la question de l’intégration des femmes d’origine arabo-berbère mais qui sont nées, ont grandi et travaillent en France. Des femmes cadres dont les origines sont invisibilisées en société.

Les femmes musulmanes et leur rapport à la religion

Dans le livre, les femmes interrogées n’ont pas coupé avec la religion mais nourissent un certain rapport avec elle. A leurs yeux, elles ont grandi en même temps que l’Islam, se sont modernisés ensemble.

L’auteur nous explique aussi qu’il a voulu étudier le triptyque « femme – pères traditionnalistes – modernité » et la façon dont les rapports se font entre eux. Si les femmes musulmanes modernes tentent et réussissent à faire tendre leurs parents vers un Islam plus moderne.

Les musulmans au cœur de la campagne présidentielle

Arnaud Lacheret

En cette année de campagne électorale, les thèmes abordés par Arnaud Lacheret et les interviewées, apparaissent comme tant de conseils donnés aux candidats. Le voile, bien que secondaire dans le livre, est évoqué. La relation entre le hijab et les femmes mais aussi avec la société et la politique.

Le tandem, victimisation des musulmans (souvent perçu à gauche) et incrimination des mêmes musulmans (plutôt perçu à droite) est également traité. Les femmes nous expliquent où est-ce qu’elles se placent au milieu de ça et les moyens qu’il faudrait mettre en place pour éviter de tomber dans l’un ou l’autre des extrêmes.

Mais, bien que la politique soit largement abordée dans le livre, Arnaud Lacheret n’a pas souhaité aller à la rencontre des femmes politiques françaises comme Rachida Dati ou Najat Vallaud-Belkacem car ce sont des modèles. Pour les jeunes filles susceptibles d’ouvrir ce livre, ces deux femmes apparaissent inaccessibles et ne peuvent pas véritablement expliquer comment elles sont parvenues à des postes tels que ministre. Alors qu’une femme musulmane cadre chez Orange aura plus de faciliter à le faire et pourra donner des outils pour y arriver à notre tour.

Le Golfe pour les Français

Dans cette dernière question, le journaliste et l’auteur discutent du mode de vie régnant dans les pays du Golfe. Si Arnaud Lacheret vit au Bahreïn, il pousse les auditeurs à aller voir l’évolution en cours en Arabie Saoudite et la façon dont les jeunes – femmes et hommes – sont en train de prendre leur vie en main.

Retrouvez ce podcast sur toutes vos plateformes préférées.

Podcast liste

Acheter le livre

Auteur

  • Boris Faure est l'ex 1er Secrétaire de la fédération des expatriés du Parti socialiste, mais c'est surtout un expert de la culture française à l'étranger. Il travaille depuis 20 ans dans le réseau des Instituts Français, et a été secrétaire général de celui de l'île Maurice, avant de travailler auprès des Instituts de Pologne et d'Ukraine. Il a été la plume d'une ministre de la Francophonie. Aujourd'hui, il collabore avec Sud Radio et Lesfrancais.press, tout en étant auteur et représentant syndical dans le réseau des Lycées français à l'étranger.

Laisser un commentaire