A la découverte de Shatin

A la découverte de Shatin

Adèle de la French Radio Hong-Kong vous fait découvrir la ville des champs sableux. Vous êtes vous déjà rendu dans la région la plus peuplée de Hong Kong ? Non, on ne vous parle pas de Kowloon city. Car aujourd’hui Adèle Marchais vous emmène à Shatin, ou la ville des champs sableux.

Shatin, c’est une ville ou plutôt un ensemble de ville du côté Est des Nouveaux Territoires.

Le quartier est facilement reconnaissable sur une carte car il se trouve de part et d’autre de la rivière Shing Mun, celle qui forme une brèche au dessus du renommé rocher du Lion. Il ne faut pas confondre Shatin, la ville sur la côte ouest de la rivière et la région de Shatin dont les frontières sont bien plus larges. Elle englobe Shatin bien sûr mais aussi les villes de Taiwai, Maonshan, Fotan, Siulekyuen et Maliushui. 659 794 habitants y vivent selon une étude de 2016. Cela en fait un territoire plus peuplé que Malte ou que l’Islande. 

Mais alors, pourquoi s’y rendre ? Quel intérêt d’y aller ?

La région de Shatin regorge d’activités diverses, de lieux à visiter et à explorer. Le site le plus connu est le Rocher du Lion qui offre une vue splendide sur Kowloon, l’île de Hong Kong et Shatin. Cette montagne a une signification particulière par sa forme de félin qui symbolise la force et le courage des Hongkongais. Si vous descendez côté Shatin, vous pouvez vous arrêter près d’un autre rocher iconique et moins connu, le Amah Rock. La légende raconte qu’une dame montait tous les jours sur sur la montagne pour attendre son mari pêcheur dans la peur que ce dernier n’ait fait naufrage. La déesse de la mer l’a transformée en pierre pour que son esprit puisse s’unir à celui de son homme. Depuis elle ne cesse de scruter l’horizon avec son bébé dans son dos du haut de ses 15 mètres de hauteur.

C’est une légende parmi des centaines à Hong Kong et si vous voulez en apprendre plus sur les légendes Hongkongaises, je vous invite à faire un tour au musée du patrimoine. Les expositions y sont variées, allant de Bruce Lee et du kungfu à l’opéra Chinois en passant par des expositions sur Jin Yong, Jao Tsung-i ou encore Lo Ching Yuen. Il y a une partie du musée spécialement conçue pour les enfants et l’entrée est gratuite.

Lorsque vous sortirez du musée vous serez à deux pas du parc de Shatin.

Particulièrement apaisant, il longe la rivière Shing Mun. Il est composé d’un jardin des senteurs, d’un jardin traditionnel chinois et d’un amphithéâtre ou se déroule des cours de Qi Gong en musique. Ces huit hectares de verdure se trouvent près du centre commercial de Shatin NewTown. Ce centre commercial est connu pour être le théâtre de rassemblements pro-démocratiques. Il est connecté à plusieurs autres centres commerciaux ce qui en fait une structure complexe et massive avec des magasins qui couvrent une grande gamme de prix. Dans un centre commercial voisin on trouve une branche de l’Alliance Française de Hong Kong.

A la place du centre commercial se trouvait avant le bourg de la ville. Une ville qui s’appelait Lek Yuen, ou la source de l’eau claire, avant la colonisation des Britanniques. Car Shatin est une région historique ! Elle était peuplée avant la dynastie Ming, c’est à dire avant le 14ème siècle. La plupart des habitants vivaient de l’agriculture. On peut suivre les traces de cette histoire au village fortifié de Taiwai qui date du 16ème siècle. Si vous aimez les villages fortifiés vous pouvez également vous rendre à la grande maison des Tsangs, Tsang Tai Uk, à 20 minutes du village de TaiWai. C’est l’un des village hakka les mieux préservé de Hong Kong. Sa construction a débuté en 1847 et a mis 20 ans a être finalisée.

Le temple des dix milles bouddha est le lieu touristique fart de Shatin, mais de l’autre côté de la rivière Shing Mun, le Che Kung Temple est également très beau. Pas besoin de gravir la montagne pour s’y rendre, une station de métro qui porte son nom vous y conduit. La majestueuse statue dorée de Che Kung vous surprendra lorsque vos yeux se seront accoutumés à l’obscurité du temple. Cet homme était un commandant militaire de la dynastie des Song du sud. Ne repartez pas sans avoir contourné le temple, car derrière se cache le temple original, beaucoup plus petit mais à ne pas manquer.

Shatin est un lieu de course.

De courses de chevaux tout d’abord car la région a le deuxième hippodrome de Hong Kong après Happy Valley mais aussi des courses de dragon boat. Cette année, l’évènement sera peut être annulé par précaution sanitaire. Cela ne vous empêche pas de faire la course à vélo. Du centre de Shatin partent de nombreuses pistes cyclables allant à Maonshan ou à Tai Mei Tuk en passant par Taipo.

Avec quatre hôpitaux, trois universités dont la plus grosse est la Chinese University et ses nombreuses résidences publiques, Shatin est loin d’être aujourd’hui un champs sableux. Cette région de 69,4 km² regorge de monuments, de lieux culturels et d’activités à découvrir.

Ecoutez le Podcast Audio

Honk-kong et Macao

Un podcast de La French Radio HK

Play
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire