60 ans du traité de l’Elysée : une semaine dédiée à à la relation franco-allemande dans le réseau AEFE

60 ans du traité de l’Elysée :  une semaine dédiée à à la relation franco-allemande dans le réseau AEFE

Le traité de l’Elysée, signé le 22 janvier 1963 par le président Charles de Gaulle et le chancelier Konrad Adenauer, visait à consolider la coopération entre les deux pays sur les plans politique et économique et portait l’ambition d’ancrer la réconciliation franco-allemande au sein de la société, notamment en renforçant la connaissance et les liens entre les plus jeunes. L’AEFE a décidé de dédier une semaine à la relation franco-allemande avec des événements phares pour marquer cette date anniversaire.

L’AEFE, l’enseignement de l’allemand

La langue allemande est enseignée dans 214 établissements du réseau d’enseignement français à l’étranger, répartis dans 126 pays. Il existe en France 2 lycées franco-allemands tandis que 12 sections internationales sont consacrées à la culture de notre voisine et cousine, l’Allemagne. 2 Lycées Français de l’étranger sont directement subventionnés par les Lands allemands.

Une convention pour le Lycée franco-allemand de Hambourg

La convention signée par l’AEFE et le Land de Hambourg vise à préciser le fonctionnement et la gouvernance du lycée, créé en 2020.

Les lycées franco-allemands sont régis par un accord intergouvernemental datant du 10 février 1972. Au nombre de cinq (Buc, Fribourg, Hambourg, Sarrebruck et Strasbourg), ils sont l’incarnation même du traité de l’Elysée et de la coopération franco-allemande. Ils réunissent des élèves français et allemands de la classe de sixième (5. Klasse) à la Terminale (12./13. Klasse). Ils ont une vocation binationale et biculturelle permettant la rencontre de jeunes Allemands et Français et de deux systèmes éducatifs. Ces établissements préparent leurs élèves de manière approfondie aux exigences d’une Europe intégrée.

C’est en 2016 qu’Olaf Scholtz, alors maire de Hambourg, et Jean-Marc Ayrault, alors ministre des Affaires étrangères et du Développement international français, ont décidé de la création du LFA de Hambourg.

Une nouvelle convention pour le Lycée franco-allemand de Berlin

Cette convention, qui intervient 70 ans après la précédente, réaffirme l’attachement de la France et du Land de Berlin au lycée et marque la volonté conjointe de faire vivre cette entité franco-allemande unique au monde. 

Le lycée de Berlin, créé en 1689 par le prince-électeur Frédéric Ier de Prusse, est le plus ancien lycée français à l’étranger. C’était à l’origine un établissement allemand avec des enseignements en langue française. Après la seconde guerre mondiale, un lycée français militaire a été établi à Berlin. C’est en 1952 qu’une convention franco-allemande fusionne les deux établissements et définit le fonctionnement et la gouvernance du nouveau lycée. François Mitterrand a marqué l’histoire du lycée en le visitant durant son mandat de Président de la République.

La journée franco-allemande dans le réseau d’enseignement français à l’étranger 

Cette date anniversaire est l’occasion pour les écoles, collèges et lycées du réseau de se mobiliser et de mettre en place des initiatives innovantes sur l’amitié franco-allemande. Elle permet aux élèves d’approfondir leurs connaissances sur l’histoire commune de ces deux nations mais aussi de mener une réflexion sur son importance pour l’Europe. À Berlin, Buc, Fribourg, Hambourg, Heidelberg, ou encore Sarrebruck, les établissements organisent des expositions sur le traité franco-allemand, concours de dessins et de courts-métrages, projets artistiques et musicaux, tables rondes sur les relations franco-allemandes, journées portes ouvertes et beaucoup d’autres.

Par ces actions, les personnels et les élèves témoignent de la vitalité de la relation franco-allemande dans les lycées, et promeuvent l’apprentissage de la langue et de la culture du pays partenaire. Ils font vivre et résonner l’amitié entre les deux pays et cultures. 

Laisser un commentaire