+20% de chômage en France en avril 2020 - Une hausse historique qui annonce une crise profonde

Le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 20% en avril, selon les chiffres du ministère du Travail. Conséquence du Covid-19 et des mesures prises : 4,5 millions de personnes sont désormais au chômage dans la catégorie A

Le nombre de demandeurs d’emploi n’exerçant aucune activité a explosé en France en avril, le confinement généralisé en vigueur sur fond de crise sanitaire se traduisant par une hausse mensuelle sans précédent qui a porté les effectifs de la catégorie A à un record de plus de 4,5 millions de personnes.

Au total, l’effectif des catégories A, B et C ne s’accroît que de 209 300, soit +3,6 %, ce qui constitue néanmoins la plus forte hausse mensuelle jamais enregistrée depuis la création de ces statistiques en 1996 et il franchit pour la première fois la barre des six millions à 6,064 millions.

Selon les données publiées ce jeudi par le ministère du Travail et Pôle emploi, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A (sans aucune activité) en France (hors Mayotte) a bondi de 22,6 % le mois dernier, soit 843 000 personnes supplémentaires par rapport au mois de mars. 

Il a été dévoilé aussi une chute de 35%, les sorties de Pôle emploi ont atteint «leur minimum historique» selon l'opérateur, du fait d'une chute des embauches, des entrées en stage ou en formation.

Dans un communiqué, le ministère du Travail a jugé que cette hausse du chômage «était prévisible car avril est le premier mois intégralement marqué par le confinement» qui a conduit «à des non-renouvellements de missions d'intérim ou de contrats courts ainsi qu'à une baisse des embauches en contrats de courte durée». «Le chômage augmente donc parce que les entreprises, dans le contexte actuel, n’embauchent plus, mais pas parce qu'elles licencient massivement», en conclut le ministère.

 

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire