Week-end électoral vert en Europe

Week-end électoral vert en Europe

octobre 15, 2018 0 Par Redaction

 

Dimanche se sont tenues des élections dans trois pays au cœur de l’Europe :  législatives au Luxembourg,  régionales en Bavière et communales en Belgique.

 

 

@DieZeit

Avec 13 millions d’habitants le Land de Bavière est plus peuplé et plus riche que nombre d’états européens. Les élections de dimanche étaient non seulement cruciales pour l’ Union Sociale Chrétienne  (CSU), le parti qui a dirigé cet état sans interruption depuis la fondation de la RFA. La question principale était celle non seulement du maintien de la CSU, mais aussi de la reconduction de sa majorité absolue.   La CSU a perdu beaucoup de voix en passant de 48%  à  37%. Il apparait  néanmoins qu’elle pourra probablement garder le contrôle du Land, grâce à une coalition avec un parti local Freie Wähler, qui gagne près de 3 points et totalise 11,5% . Il s’agit d’une CSU un peu plus conservatrice. Le SPD est le second grand perdant. Les Sociaux Démocrates perdent 11 points, passent sous la  barre de 10% et arrivent 5èmes.   Les deux vainqueurs sont l’AFD – le parti populiste d’extrême droite –  qui fait son entrée au Parlement.  Mais c’est une 1/2 victoire :  l’AFD arrive 4ème et n’est pas le grand vainqueur.  Dans les faits ce sont les Verts qui remportent la victoire la plus intéressante.  Ils gagnent 9 points  et avec 17,5 % des suffrages ils arrivent seconds.

 

@ Le Wort

La victoire des Verts allemands  est d’autant plus significative que  le même jours  les écologistes ont fait des résultats remarquables  aux législatives luxembourgeoises.  La majorité sortante – qui regroupe Libéraux, Socialistes et Verts – disposait  de 32 sièges sur 60 dans la précédente chambre pourrait se voir reconduite.  En effet  la coalition totalise  31 sièges.  Si les Libéraux perdent un siège et les socialistes en perdent 3, les verts en gagnent eux 3.   Les Chrétiens Démocrates perdent deux sièges,  mais à  29% des voix  restent la première force politique du pays et ne subissent pas la déroute des voisins bavarois.  Il est vrai qu’ils ne se sont pas déportés sur leur droite comme ces derniers.

 

 

Le élections communales en Belgique confirment cette analyse.  Le cas de la région de Bruxelles est particulièrement intéressant.   Très nette victoire des écologistes qui gagnent des voix  à la fois sur les libéraux et sur les socialistes.  ces derniers sont aussi affaiblis sur leur gauche.  Quant aux Libéraux du premier Ministre, Charles Michel, ils sont aussi victimes de  leur alliance au niveau national avec les populistes flamands.  Ces derniers perdent des voix en Flandre  face à un parti d’extrême droite. En Wallonie le PS résiste mieux face aux Ecologistes.  Certains y voient le poids  du clientélisme.

 

Au lendemain d’un weekend électoral chargé, les écologistes apparaissent de plus en plus non seulement  comme une alternative  crédible à des socialistes  usés par la participation gouvernementale  mais aussi comme une opposition  responsable face à une droite qui se déporte toujours plus à droite  Si les Chrétiens Démocrates luxembourgeois  ne subissent pas la déroute de leurs homologues bavarois, c’est probablement parcequ’ils restent sur les fondamentaux du centre droit. A trop flirter avec les populistes les Libéraux Belges sortent  aussi affaiblis des communales.  Nul doute que la droite française peut méditer la leçon.

Le camp pro-européen ne connait pas de déroute.  Il se recompose doucement. Les élections européennes de 2019 permettront de voir plus clair.

 

La Rédaction,

Le 15/10/2018

 

 

 

 

Publicités