Visas pour Quebec : le gouvernement suspend sa réforme

Visas pour Quebec : le gouvernement suspend sa réforme

novembre 14, 2019 0 Par Fabien Ferasson

Encore un coup de théâtre dans la saga fleuve de la réforme des visas du Gouvernement Québécois.

Après une semaine houleuse autour du Programme de l’expérience québécoise (PEQ), le gouvernement de François Legault a décidé de suspendre les réformes annoncées du programme de visas.

Avec l’annonce des réformes, le gouvernement de la CAQ (Coalition Avenir Québec) a trouvé peu d’alliés, dans le monde de l’enseignement tout comme dans le monde du travail, pour appuyer ces changements qui limitaient l’accès aux visas de travail et d’études aux étudiants et travailleurs étrangers.

Dans un premier temps, le gouvernement a voulu limiter l’accès au fameux programme à point qu’aux étudiants et travailleurs qui sont dans des domaines en pénurie au Québec selon la liste des emplois et domaines en demande. Mais devant l’avalanche de réactions, le ministre de l’immigration du Québec, Simon Joly-Barrette, a autorisé un droit acquis aux étudiants et travailleurs étrangers déjà au Québec afin de pouvoir toujours profiter du programme qu’importe leurs programmes de formation ou leurs domaines d’emploi.

Cependant, les futurs étudiants étrangers et travailleurs temporaires du Québec restaient dans l’impossibilité de participer au PEQ si leur domaine ne se retrouvait pas dans la fameuse liste. De quoi inquiéter les institutions d’enseignement qui veulent attirer toujours plus d’étudiants internationaux au Québec, comme les employeurs qui font face à une forte pénurie d’emploi dans de nombreux domaines.

Depuis 2010, le PEQ permet à des étudiants étrangers et travailleurs temporaires étrangers de travailler au Québec d’obtenir plus facilement un certificat de sélection du Québec (CSQ) qui est une première étape au niveau provincial avant d’obtenir la fameuse résidence permanente (RP) au pays.

Publicités