Un mur contre le Sahara

Un mur contre le Sahara

octobre 11, 2018 0 Par La rédaction

 

Josep Borell, ancien Président du Parlement européen et ministre des Affaires étrangères espagnol a révélé que Donald Trump lui a conseillé de construire un mur au Sahara pour freiner l’immigration en Espagne.

« La frontière du Sahara ne peut pas être plus grande que celle que nous avons avec le Mexique », aurait dit le Président américain. Josep Borell n’a rien répondu, sans approuver la suggestion. Il aurait pu dire que le Sahara s’étend sur 5000km de long, alors que la frontière mexicaine est de 3200km, il aurait pu observer que le mur annoncé par Trump est loin d’être construit, ajouter qu’il ne freine en rien l’immigration, signaler enfin que l’Espagne n’a pas de frontière au Sahara. Mais la question n’est pas géographique.

L’Espagne a accueilli cette année 35.000 immigrés et est devenu la principale porte de l’Europe. Les Etats-Unis ont reçu officiellement plus d’un million d’immigrés l’an dernier, 600.000 venant d’Amérique latine, 400.000 d’Asie. L’immigration illégale aux Etats-Unis augmenterait ce chiffre de prés d’un tiers, ce qui est toujours impossible à vérifier. Pourtant, le mur américain s’étendait déjà sur 1000km, sous la Présidence Obama. Durant ces quatre dernières années, les Etats-Unis ont expulsé 2.5 millions de clandestins. Il y aurait plus de 12 millions d’immigrés illégaux aux Etats-Unis.En tout, sur les 325 millions d’américains, on estime la population d’origine étrangère entre11 et 12.5%. En Europe, sur 500 millions d’habitants, 35 sont nés dans un pays hors de l’union Européenne, soit 6%.

 

Lire notre article du 03/09/2018 Comprendre l’opération Barkhane: « L’Empire des Sables » 

La Rédaction,

 

Le 01/10/2018

 

Publicités