Un familier des FDE rejoint le top 3 des conseillers présidentiels

Un familier des FDE rejoint le top 3 des conseillers présidentiels

octobre 11, 2018 0 Par La rédaction

article du 30/09/2018 @LeParisien

Certains à gauche et à droite et même au centre reprochent à Emmanuel Macron de diriger la France comme une start-up avec 2 fidèles Ismaël Emelien et Alexis Kohlher. Il faudra bientôt en rajouter un 3ème, plus âgé et plus expérimenté, Philippe Grangeon.

Candidat malheureux aux élections sénatoriales des Français de l’étranger il y a tout juste un an, Philippe Grangeon était en retrait de la vie politique. Ancien conseiller de Paul Quilès dans les années 80 – certains se souviendront de « Quiles Tendresse » – puis de Dominique Strauss Kahn dans la décennie suivante, l’homme est aussi proche d’Anne Hidalgo. Sa femme est d’ailleurs la responsable de la communication à la direction des Affaires culturelles de la ville de Paris. Il a rencontré Emmanuel Macron à l’Elysée. Leurs parcours sont peu semblables. Le président est un haut fonctionnaire passé par une banque d’affaires. Philippe Grangeon a grandi dans une cité HLM du Val d’Oise, a milité à la LCR et est encarté à la CFDT depuis 1994. Longtemps proche de François Hollande, celui qui a déniché Bertrand Delanoé  et est  cofondateur de En Marche,  fait figure d’hémisphère gauche d’Emmanuel Macron, qu’il tutoie et dont il a toute la confiance.

Le Parisiende dimanche annonce l’arrivée ou plutôt son retour à l’Elysée. Philippe Grangeon s’apprête donc à reprendre du service alors qu’Emmanuel Macron traverse des moments difficiles et que la communication élyséenne laisse à désirer.Agé de 61 ans Philippe Grangeon peut apporter expérience et maturité à une équipe élyséenne accusée d’impréparation et d’amateurisme. Et Le Parisien de préciser « A l’Elysée, où il disposerait d’un bureau, il devrait occuper un poste transversal à cheval entre la com, la stratégie et les sujets économiques et sociaux, en lien avec Matignon. Tout en restant bénévole, pour préserver sa liberté ».

Pour les Français de l’étranger cela peut être une chance. Candidat aux sénatoriales, Philippe Grangeon a étudié les problématiques complexes et souvent négligées des Français hors de France. Nul doute qu’à l’Elysée, il portera une attention toute particulière aux nombreuses questions qui les concernent : réforme de la représentation, développement du réseau de l’enseignement français à l’étranger, facilitation de la mobilité, fiscalité équitable etc…

 

La Rédaction,

 

Le 02/10/2018

Publicités