Tournée européenne de Macron : Danemark

Tournée européenne de Macron : Danemark

octobre 9, 2018 0 Par La rédaction

Emmanuel Macron en visite d’Etat au Danemark, quels sont nos liens avec le Royaume scandinave ?

François Mitterrand fut le dernier Président français à effectuer une visite d’Etat au Danemark. C’était il y a 36 ans. C’est donc peu dire que la visite du Président Macron est particulièrement scrutée et attendue tant par la population danoise que par les Français du Danemark.

Arrivé ce mardi 28 aout alors que la tempête de la démission de Nicolas Hulot commençait à faire rage, le Président et la première dame ont d’abord rencontré le prince héritier Frédérik avant de rejoindre le palais pour une entrevue avec la souveraine suivie d’une rencontre avec le Premier Ministre Rassmussen (libéral – centre droit). Une visite d’Etat de deux jours suivie d’un déplacement en Finlande avant de regagner l’Hexagone.

Une opération séduction en terre pas nécessairement enthousiaste

Si la population danoise semble séduite par le jeune Président et son dynamisme, les sujets de discorde avec les autorités du Royaume ne manquent pas.

Une pomme de discorde en particulier : l’Europe.

Un des pays les plus eurosceptiques d’Europe, le Danemark ne partage pas la vision enthousiaste d’Emmanuel Macron pour l’Union européenne. Le pays est d’ailleurs exempté d’adoption de la monnaie unique. Le Danemark n’est pas non plus en faveur d’une politique européenne de la défense. Doté d’un budget en la matière largement symbolique, très peu engagé à l’international, le pays, conscient de sa place modeste dans l’ordre international, voit d’un mauvais œil un membre du Conseil Permanent des Nations Unies prendre en la matière un certain leadership.

Sur la question des migrants, en revanche, les vues sont proches, l’un et l’autre des deux pays étant en faveur d’une certaine fermeté en matière d’accueil sans tomber dans les excès populistes des gouvernements hongrois ou italien.

La visite du Président de la République fait partie de la « tournée européenne » d’un dirigeant qui est apprécié sur le continent mais qui y a peu d’alliés en vue des cruciales élections européennes. La question du groupe que rejoindra La République en Marche au Parlement européen est au cœur des débats au sein de la macronie.

Une francophilie jusqu’au sommet de l’Etat

Cette séquence au pays de Kierkegaard est en tout cas l’occasion de rappeler les liens entre les deux nations. Elles commencent au sommet de l’Etat ! Le Prince héritier Frederik, par ailleurs bilingue, est en effet français par son père, le Prince Henri – Henrik en danois- qui épousa la future souveraine en 1967 et disparu le 13 février dernier.

Le Prince Henrik donna par ailleurs son nom au Lycée français de Copenhague, qui, fort de plus de 1,000 élèves, est un véritable emblème de la francophonie dans la capitale danoise.

La communauté française au Danemark, de plusieurs milliers de membres, est en tout cas à priori plutôt favorable au Président, ayant voté pour lui à 95% lors du second tour de l’élection présidentielle.

A moins que sa politique concernant les Français de l’étranger n’ait refroidi les Français du royaume nordique…

Publicités