Sucre noir

Sucre noir

octobre 10, 2018 0 Par La rédaction

Le Français n’est pas la langue maternelle de Miguel Bonnefoy. Bien que né en France, il a grandi au Venezuela et au Portugal. Le PRIX LITTERAIRE DE LA RENAISSANCE FRANCAISE2017 lui a été attribué en novembre 2017 pour son deuxième roman « Sucre noir » . Il faut noter l’originalité de ce prix qui récompense l’oeuvre écrite en français d’un auteur dont la langue française n’est pas la langue maternelle.

Le premier roman de Miguel Bonnefoy, « Le Voyage d’Octavio » (Rivages, Paris, 2015), avais déjà été finaliste du Prix Goncourt du Premier Roman, Prix Edmée de la Rochefoucauld, Prix L’Ile aux Livres, Prix de la Vocation 2015 et Mention Spéciale du Jury au Prix des Cinq Continents.

Sucre Noir est un livre de lecture simple et facile. Il nous fait revivre les sensations de nos lectures de jeunesse. Les héros sont les hôtes d’une plantation. Ils s’y succèdent sur une période qui va des années 1890 aux années 1950, toujours à la quête d’un fabuleux trésor disparu. Le lecteur se trouve immergé dans le passé plus ou moins fantasmagorique d’une terre de pirates.
L’auteur peint un univers rural, une nature colorée et sensuelle. L’atmosphère du livre est intemporelle et la magie n’est jamais très loin de la réalité. Ce roman est non seulement un voyage dans le temps et l’espace, mais aussi vers le monde fantastique des récits de notre enfance.

 

Sucre Noir, Miguel Bonnefoy

Editions Rivages, 2017, 200 pages

 

Le 12/05/2018

 

Publicités