Rapport Genetet: quels moyens et quel avenir pour la diplomatie française?

Rapport Genetet: quels moyens et quel avenir pour la diplomatie française?

novembre 7, 2019 0 Par Redaction

Le Quai d’Orsay à Paris

Les discussions budgétaires sont au coeur des débats en ce mois de novembre à l’Assemblée Nationale. Le budget du Ministère des Affaires étrangères et européennes, le “Quai”, n’y échappe pas. L’objectif du gouvernement, comme l’a rappelé la présidente de la Commission des affaires étrangères Marielle de Sarnez, est de diminuer la masse salariale du Ministère, et donc en particulier de ses antennes diplomatiques partout dans le monde, de 5,7% d’ici 2022.

Anne Genetet, députée de la 11ème circonscription des Français établis hors de France (Asie-Pacifique) a eu l’occasion d’y présenter son rapport. La Commission des affaires étrangères ne fournissant, sur cette question, qu’un avis consultatif.

Le troisième réseau diplomatique au monde

L’Alliance française de New York

Même si plusieurs représentations, en particulier consulaires, ont fermé ces dernières années, et que d’autres fermetures sont programmées comme pour le consulat de Moncton dans le Nouveau-Brunswick au Canada, le réseau diplomatique français reste conséquent. 160 ambassades, 89 consulats et 16 représentations permanentes (auprès de l’ONU, de l’UE, de l’OTAN…) accompagnent 2,5 millions de Français de l’étranger, plusieurs millions de touristes de passage, plus de 30 000 entreprises françaises établies à l’international.

A cela s’ajoutent plusieurs éléments de “soft power”: le réseau de l’alliance française, les instituts français rattachés aux représentations diplomatiques, plus de 600 lycées français, des établissements de prestige comme la Villa Medicis

Tout ceci a un coût. Et ce alors que la France s’impose une rigueur budgétaire. Cependant, “Un effort supplémentaire de réduction des moyens impacterait directement les personnels et plus largement notre politique étrangère” indique Mme Genetet. La France a-t-elle encore des ambitions et le cas échéant, a-t-elle les moyens de celles-ci?

Différentes pistes pour une diplomatie renouvelée

L’Ambassade de France à Berlin

Mme Genetet propose différentes pistes pour améliorer la situation du Ministère. Et son image aussi avec la proposition, étonnante, de produire une série sur le Quai comme dans le cas du “bureau des légendes” sur les services secrets. La féminisation du personnel, avec lors des recrutements une shortlist paritaire, est également évoquée. Une question qui mériterait d’être posée aussi est-celle du traitement du conjoint, quel que soit le sexe de la personne travaillant dans la représentation diplomatique d’ailleurs.

Plusieurs questions non abordées

Plusieurs aspects sont malheureusement trop souvent peu abordés, y compris dans les débats parlementaires:

-Celui de l’Europe. Elle aussi dispose d’un réseau diplomatique, tout comme les autres Etats membres naturellement. Des synergies existent, elles pourraient être améliorées. Les Pays-Bas et la Belgique partagent les mêmes locaux à Kinshasa. Quel sera également en Europe le rôle des consulats dans une UE de plus en plus intégrée? Quel poids pour le personnel local?

-Celui de l’ouverture du ministère sur les autres professions. L’avenir de la diplomatie n’est pas seulement entre les mains des agents du ministère. Déjà, les services de visa sont opérés par des agences privées extérieures. Mais qu’en est il des français à l’étranger qui peuvent être associés à des actions d’influence? Ou à des services pour les compatriotes? enseignants, chefs d’entreprise…

Moins de personnel, plus de Français de l’étranger

La question centrale reste celle des moyens données. Jamais autant de Français n’ont vécu à l’étranger, ils doivent être protégés, accompagnés, informés. Cela exige un réseau consulaire mondial, des Lycées français avec les moyens adaptés, un personnel formé, des élus locaux relais, des parlementaires à l’écoute.

Revenons enfin sur le point essentiel: la France veut-elle encore jouer un rôle dans les affaires du monde? Et si oui, comment compte elle le faire alors qu’elle réduit inlassablement le personnel de ses ambassades?

Publicités