Qu’est il arrivé à M. Lescure?

Qu’est il arrivé à M. Lescure?

octobre 9, 2018 0 Par La rédaction

Fils d’un journaliste à l’Humanité et d’une syndicaliste à la RATP, diplômé de Polytechnique et de la London School of Economics, Roland Lescure  est le digne représentant des élites de gauche. Pour que le portrait soit complet il n’est pas inutile de rappeler que  son demi-frère,  Pierre, a été avec Jack Lang  le symbole des années Mitterrand et l’un des plus fidèles soutiens d’Anne Hidalgo.

Roland Lescure est aussi depuis  juin 2017  le député de la 1ère circonscription des Français de l’étranger, ceux des Etats-Unis et du Canada.  Fraîchement élu, cet économiste a été porté à la présidence de la Commission des Affaires Economiques de l’Assemblées Nationale.

On pouvait donc raisonnablement s’attendre à ce qu’il succède à Richard Ferrand à la Présidence du Groupe LREM.  D’ailleurs à l’issue du premier tour de scrutin, Roland Lescure est arrivé en têteavec  76 voix contre 74 pour son challenger Gilles Le Gendre, qui a remplacé François Fillon comme député du Faubourg St Germain.  Amélie de Montchalin,  figure remarquée de la commission des Finances, est  arrivée en troisième position, avec 45 voix. La porte-parole Laetitia Avia  aelleobtenu 39 voix. Brigitte Bourguignon, présidente de la commission des Affaires sociales et animatrice de l’aile sociale du groupe a recueilli 19 voix. Jean-Charles Colas Roy, qui revendiquait une fibre écologiste, en a totalisé 17. Enfin, Rémi Reyberotte, n’en a recueilli que 8. Les candidats éliminés ne donnant pas de consignes de vote, le second tour entre MM Lescure et Le Gendre était ouvert.

Or, finalement, Gilles Le Gendre est  non seulement parvenu à retourner la situation, mais a aussi facilement gagné par  157 voix contre  106, soit 57% des voix.  Qu’a t-il bien pu se passer?  

La vie semblait  pourtant belle pour Monsieur Lescure qui, non sans humour, le 4 septembre dernier  alors qu’il se rendait à Bercy à bord d’une navette postait sur twitter un message#MannequinChallenge. Il  s’agit sur fond musical d’imiter  les déplacements de mannequins. La mode a gagné les réseaux après avoir été lancée par des jeunes lycéens de Floride et suivie en 2016 par l’équipe d’Hilary Clinton.  En tous cas cela ne semble pas avoir pas plus porté chance au sémillant député des Français d’Amérique du Nord, qu’à Madame Clinton. 

 

 

Plus sérieusement, certains députés LREM susurrent que le passé de financier de Roland Lescure a fait peur.  A quoi peuvent-ils donc se référer?

De 2009 jusqu’en avril 2017, Roland Lescure a été  premier vice-président de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ).  Il s’agit du  deuxième plus important fonds de pension du Canada.  Il s y’est montrépartisan de l’internationalisation et de la diversification des placements.  Les rendements ont alors été excellents. Mais certains soulignent que cet homme de gauche  était le chef des placementsquand la CDPQa fait des placements  dans les paradis fiscaux.  A ce sujet il est instructif de lire  cet article de 2017 .  Le placement de milliards de dollars dans les paradis fiscaux avait d’ailleurs  suscité la réaction d’une partie de la classe politique québécoise.  Cela aurait-il choqué certains de ses collègues parlementaires de LREM?

En tous les cas, l’excellente rentabilité des placements aurait – selon le Journal de Montréal –  permis à Roland Lescure de quitter la CDPQ avec  une très confortable retraite de 500.000 dollars, alors que les pensions des employés des municipalités et des universités du Québec ont été drastiquement réduites.  Il semble aussi  avoir touché detrès substantiels bonus lors de ses années d’activité.

Bref, Roland Lescure  est un financier capable mais, avant tout, désireux de performance et de rentabilité.   Les députés LREM  ont peut être craint d’élire un homme critiqué au Québec pour avoir  » appauvri » les retraités alors que ces derniers passent déjà pour être les principales victimes de leur politique en France.   Si Monsieur Lescure est bien un homme de gauche, il incarne plus la gauche de Jack Lang que celle des enseignants retraités.  Les députés LREM n’ont probablement pas  voulu donner l’image  d’élus se filmant se trémoussant  dans une navette ministérielle quand ils demandent des efforts à leurs concitoyens. 

 

La Rédaction,

Le 21/09/2018

 

Publicités