Pour le rapatriement de la dépouille de Napoléon III par JL Gibault

Pour le rapatriement de la dépouille de Napoléon III par JL Gibault

janvier 10, 2019 0 Par Redaction

L’Empereur et le Prince Impérial

 

Il y a 146 ans mourait en Angleterre, Louis Napoléon Bonaparte, premier président de la République Française et dernier Empereur des Français. Socialiste et autocrate, celui qui fut surnommé Napoléon le Petit par son premier opposant, Victor Hugo, reste toujours la victime d’une légende noire.

Pourtant entre la répression de ses débuts et la chute de Sedan, le Second Empire fut une période d’incontestable prospérité économique et même de progrès social, comme en témoignent l’instauration du droit de grève ou la création d’un enseignement public pour jeunes filles.  Il fut même plus progressiste que la République conservatrice  qui le remplaça.

Alors qu’Albion pourrait larguer les amarres avec l’Europe, la question du rapatriement des dépouilles de Napoléon III, de l’Impératrice Eugénie et du Prince Impérial refait surface.

Certes la défaite militaire de 1870 humilia notre pays en l’amputant de l’Alsace-Moselle. Mais ne doit-on pas à l’Impératrice Eugénie leur récupération ? C’est en effet elle qui confia à Georges Clémenceau une lettre personnelle du Kaiser dans laquelle ce dernier reconnaissait que l’Alsace n’était pas un territoire allemand et écrivait « C’est cette considération seule, et non le désir d’agrandir une patrie dont le territoire est assez grand, qui me force à insister sur des cessions de territoires, qui n’ont d’autre but que de reculer le point de départ des armées françaises qui, à l’avenir, viendront nous attaquer ». La lettre permit d’inscrire le retour de l’Alsace-Lorraine parmi les buts de guerre.

L’Impératrice Eugénie à la fin de sa vie

Pour rapatrier Louis-Napoléon dont le seul prénom à l’abri de nos 3 couleurs est symbole d’unité et de continuité, il faudra bien entendu l’accord de ses descendants. En 2007 le ministre Christian Estrosi avait commencé des démarches auprès des autorités britanniques. Les aléas de sa présidence avaient empêché Nicolas Sarkozy de les poursuivre.

Pourquoi en pleine crise des Gilets Jaunes Emmanuel Macron se lancerait-il dans une telle entreprise ? Le chef de l’état est le garant de l’unité de notre nation et dans 2 ans, le 5 mai 2021, nous commémorerons la mort de Napoléon Ier. Ce que les deux empereurs napoléonides ont apporté à la France a non seulement marqué son histoire mais constitue aussi le socle de nos actuelles institutions. Et que trouve t-on au coeur de ce socle ? L’appel au peuple…qui est plus que jamais d’actualité.

Tombeau de Napoléon Ier aux Invalides

Que Napoléon repose alors aux Invalides aux côtés de son oncle n’aurait rien d’insultant au regard de notre histoire. Pour se réconcilier avec elle-même la France a besoin de renouer avec son passé.

Le 28 juin prochain nous célèbrerons le traité de Versailles et donc le centenaire du retour de l’Alsace-Lorraine à la France. La date serait propice à l’annonce du rappatriement de 3 dépouilles françaises oubliées à l’étranger.

 

Le texte de la pétition

Jean-Louis GIBAULT

Publicités