Points chauds de la rentrée : Etape 1 Londres

Points chauds de la rentrée : Etape 1 Londres

octobre 9, 2018 0 Par La rédaction

Le site du lycée Charles de Gaulle de South Kensington à Londres répertorie les écoles dont les enfants seraient prioritaires à l’entrée en secondaire. Or la réalité est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait.

Depuis quelques années, le lycée mène une politique de réduction des effectifs en supprimant une classe par niveau dans le primaire par an. L’intégration des enfants des écoles primaires de Londres membres de l’ADFE n’est donc plus automatique.

Une résidente de Londres m’a rapporté ne toujours pas savoir où son fils irait à l’école à la rentrée. Ayant scolarisé son fils en primaire à l’école primaire de Battersea, depuis plusieurs années, Français et résidant dans le même quartier, cette maman était persuadée qu’il pourrait intégrer le lycée de South Kensington. En effet, depuis la création de l’école primaire de Battersea, un accord avait été passé pour que tous les élèves puissent rejoindre le lycée Charles de Gaulle en classe de 6e. D’où l’étonnement de cette maman quand elle s’est vue refuser l’entrée de son fils. Pour la rassurer, il lui a été proposé de scolariser son enfant dans le système anglais et de lui faire suivre le CNED en parallèle, ce qui pour  un enfant de 11 ans est particulièrement lourd et difficile.

Aujourd’hui, sept enfants issus de l’école primaire de Battersea seraient aujourd’hui en attente d’une place.

Le seul critère qui semble désormais être pris en compte par le lycée français de South Kensington est la date d’entrée dans le système homologué français de Londres. Les critères de la nationalité et la proximité de résidence ne sont pas pris en compte.

Derrière cette politique se cache la volonté délibérée d’orienter les enfants vers le lycée international Winston Churchill de WEMBLEY (lycée Homologué AEFE) dont les effectifs ne sont pas aussi importants mais les frais de scolarité quasiment 2 fois plus élevés que ceux du lycée de South Kensington (12000 pounds contre 7000).

La communauté française de Londres attachée au système français se heurte toujours au manque de place au Lycée Français sans pouvoir comprendre qu’aucune priorité ne leur soit faite.

La prochaine étape Jeudi 06 septembre : Thessalonique 

Découvrir notre carte interactive de tous les points chauds repertoriés

(Naviguez avec les outils présents sur la gauche de la carte pour découvrir tous les lieux)

Vous connaissez d’autres situations à ajouter sur la carte

Ecrivez-nous

Carole Biot Stuart

04/09/2018

Publicités