Pierre Soulages, le plus grand artiste français vivant

Pierre Soulages, le plus grand artiste français vivant

décembre 23, 2018 0 Par Redaction

 

Il y a 99 ans le 24 décembre 1919 naissait  à Rodez, Pierre Soulages.    Auteur de plus de  1 500 tableaux , Soulages  est  incontestablement le peintre français vivant le plus connu au monde.

Pour son 90eme anniversaire, en 2009, le Centre Pompidou avait  présenté la plus grande rétrospective jamais consacrée à un artiste vivant : 502 000 visiteurs y vinrent admirer les oeuvres de l’artiste.

 

Pierre Soulages  sera  fin 2019  exposé au musée du Louvre lors d’une grande rétrospective. Elle se tiendra du 11 décembre 2019 au 9 mars 2020 dans le Salon Carré du Louvre . Soulages l’a confirmé à la Dépêche du Midi « Ils empruntent des toiles à la National Gallery de Washington, au MoMA de New York, à la Tate de Londres. Tous les grands musées vont prêter ».

Une grande exposition à New York pourrait aussi avoir lieu à l’initiative de son marchand d’art actuel, Emmanuel Perrotin. Il s’agirait d’exposer les œuvres du peintre qui se trouvent au musée Fabre de Montpellier.

 

Pierre Soulages est connu mondialement pour être celui qui  en 1979 a inventé l’outrenoir. Le noir a fait  la renommée internationale de Pierre Soulages.  Déjà  enfant, il était attiré par le noir et dessinait avec une mine de plomb. A partir des années cinquante, il  s’y  consacre quasi-exclusivement.

Pourquoi Pierre Soulages a t-il fait le choix du noir ? il est fasciné par la lumière qui naît du contraste et de l’interaction avec le blanc.

En 2005, Pierre Soulages a donné à sa ville natale 500 oeuvres:  broues de noix, eaux-fortes, sérigraphies, travaux préparatoires des vitraux de l’abbaye de Conques et quelques outre-noirs. Le magnifique  musée Pierre Soulages de Rodez  a vu le jour et  nous permet de faire un voyage à travers le noir.

Mais depuis trois ans, le maître a renoncé au noir. A  95 ans  il a décidé de  revisiter les couleurs. Lors d’une visite à Rodez début 2016 il a  annoncé « Au printemps, j’attaque le rouge » devant une assistance estomaquée. A l’aube de ses cent ans le maître entame une nouvelle période.

 

En cette veille de Noël, on ne peut pas ne pas penser aux vitraux que Pierre Soulages réalisa pour l’abbatiale de Conques. Commandés par Jack Lang, ils offrent à ce chef d’œuvre de l’art roman un écrin de lumière.

 

 

Jean-Louis GIBAULT,

Publicités