Bruxelles décrit comme un repaire de la droite populiste !! Réponse d’un élu consulaire

Bruxelles décrit comme un repaire de la droite populiste !! Réponse d’un élu consulaire

octobre 19, 2018 0 Par Jean-Louis Gibault

Non, Bruxelles n’est pas Sigmaringen

M Le magazine du Monde – 20 octobre2018

Ce weekend M, le magazine du Monde, comporte un surprenant petit article.

Sous le titre  « A Droite toute et direction Bruxelles »,  le journaliste, François Krug, aborde de manière particulière la communauté des Français de Belgique.  Au cœur de son article, il y a  Alain Lefebvre,  propriétaire  de Juliette & Victor  la revue des Français de Belgique.   L’article souligne le rôle de ce dernier dans la fondation et l’activité du Cercle Pol Vandromme, du nom d’un journaliste et écrivain belge décédé il y a peu.  Racontant la venue à Bruxelles, le 8 octobre dernier, d’Eric Zemmour , le journaliste fait la liste des différents orateurs depuis la fondation du cercle. Le premier  fut  Alain de Benoist, le théoricien de la nouvelle droite et l’apôtre des identitaires. Il rapporte les propos lors de l’intervention de M. Zemmour et les commentaires sur la photographie du Président Emmanuel Macron avec des jeunes antillais , parlant de « promiscuité avec les corps noirs »….

Les mots cités sont terribles et  on ne dénoncera jamais assez ceux qui jouent sur les questions identitaires pour répandre leurs phobies racistes.  Mais commencer un article  en écrivant  » Parmi les Français aisés expatriés en Belgique »….  Même si on ajoute que  le cas est rare — revient à faire un lien entre expatriation, argent et vision de la France.

Plus de  200.000 Français vivent en Belgique et lors du second tour de l’élection  présidentielle, Marine Le Pen a fait moins de 5% à Bruxelles…..  95% des Français de Bruxelles ont voté Emmanuel Macron. Bruxelles n’est pas le nouveau Sigmaringen d’une extrême droite qui serait muselée en France et trouverait une terre d’asile  en Belgique.  Si Victor Hugo s’y réfugia au lendemain du coup d’état de Louis Napoléon Bonaparte et y retrouva Juliette Drouet sa maitresse- –  d’où le nom du Magazine Juliette & Victor  –  de nos jours Bruxelles n’est pas le point de ralliement de la droite identitaire. L’écrivain Eric Emmanuel Schmitt  est venu y vivre  non  pour fuir une France en perdition, mais pour simplement y vivre et écrire.  Son émouvante nouvelle « Les deux messieurs de Bruxelles » n’a rien pour attirer les grâces des thuriféraires de M. de Benoist.

Ce que rapporte François Krug tient des aventures de personnages  isolés,  de nouveaux Rigodon.

Non,  Bruxelles n’est pas Sigmaringen

Jean-Louis GIBAULT

Délégué consulaire pour la Belgique,

Co-animateur du Comité des Français de l’étranger  de Agir-Les Constructifs

Publicités