Menaces de mort à l’assemblée contre Meyer Habib, député des Français de l’étranger

Menaces de mort à l’assemblée contre Meyer Habib, député des Français de l’étranger

octobre 9, 2018 0 Par La rédaction

Lundi, l’assistant parlementaire de Meyer Habib, Stéphane de Mirochesdji, ouvre une enveloppe dans le courrier arrivé pendant les vacances. Il s’en échappe de la poudre blanche. Il alerte les services. Le voilà isolé pendant une heure et demie avec un pompier, en attendant que les recherches soient faites. L’aile du Palais Bourbon où se trouve le Bureau de Meyer Habib a été évacuée et isolée. 40 pompiers sont intervenus, avec un e équipe de spécialistes du risque chimique.. L’expertise montre qu’il s’agissait de sucre glace, avec une lettre d’insulte et des menaces de mort. Une sorte d’avertissement en somme.

Ce n’est pas la première fois que Meyer Habib, vice Président de la Commission des Affaires étrangères, reçoit des menaces de mort. Cette fois, l’Assemblée nationale va porter plainte. Les menaces de mort sont punies de trois ans de prison et 45.000 euros d’amendes.

Meyer Habib, député UDI de la huitième circonscription des Français de l’étranger a pris des positions courageuses et engagées en faveur d’Israël, contre le terrorisme, pour les chrétiens d’Orient. Militant sioniste depuis sa jeunesse, il s’est aussi fortement engagé dans la lutte contre l’antisémitisme. Très actif dans les relations franco-israéliennes, il plaide pour l’entrée d’Israël dans la Francophonie.  Il est le seul député des Français de l’étranger à avoir été réélu lors des dernières élections législatives.

Il est certain que son action politique dérange et agace et qu’il a su se créer beaucoup d’ennemis. Qu’on l’approuve ou qu’on le critique, c’est le propre d’un homme courageux. Certain que cet incident lui donnera encore plus de motivation dans son engagement.

 

La Rédaction

 

Le 29/08/2018

Publicités