Mémoire: les monuments aux morts

Mémoire: les monuments aux morts

novembre 11, 2018 0 Par Redaction

Accueil

 

Le 11 novembre  1918, après plus de 4 ans de conflit,  la saignée en hommes est  dramatique pour la France : 1,4 million de morts et 3 millions de blessés sur 8 millions de mobilisés, sur une population de 40 millions d’habitants.  En France   90% des hommes de 80 à 50 ans ont été mobilisés. Plus de soixante millions de soldats y ont pris part Au niveau mondial environ dix millions de civils et militaires sont morts et environ vingt millions ont été blessés4.

 

Déjà après le conflit franco-prussien –  et ses  +/- 120.000 morts Français –  des monuments avaient été érigés.   Dès le début des années 20-  36 000 monuments aux morts  sortent de terre.

Quelques 30 000 monuments sont construits  en France entre  1918 et 1925 en France. Le rythme est de quinze inaugurations par jour les trois premières années d’après-guerre. Parmi eux on peut noter le  double monument « Aux héros de l’Armée noire »  élevé à la mémoire des soldats africains tombés pendant la Grande guerre, l’un à Reims, l’autre à Bamako (Mali).

Monument aux morts de Bamako

 

Un site de l’université de Lille III est consacré à ces monuments.https://monumentsmorts.univ-lille.fr/ 

 

 

L’historienne Annette Becker spécialiste de l’étude de la Première Guerre mondiale et de ses représentations culturelles  a consacré des ouvrages au sujet.

Les monuments aux morts : mémoire de la Grande Guerre, Editions   Errance, 1991, 148 pages, 27,40 euros

Annette Becker

 

La Rédaction,

Publicités